Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un Français sur cinq a du mal à effectuer ses démarches administratives

jeudi 30 mars 2017 à 10:47 Par Marina Cabiten, France Bleu

En France, une personne sur cinq éprouve des difficultés à effectuer des démarches administratives et 12% abandonnent même leurs démarches, selon une enquête dont les résultats ont été publiés jeudi par le Défenseur des droits.

Un Français sur cinq éprouve des difficultés à effectuer ses démarches administratives - illustration
Un Français sur cinq éprouve des difficultés à effectuer ses démarches administratives - illustration © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

L'administration française reste trop complexe, à en croire l'étude révélée ce jeudi par le Défenseur des droits Jacques Toubon. Une personne sur cinq a du mal avec ses démarches, et pour 12% au point de les abandonner.

Les personnes précaires en plus grande difficulté

Le Défenseur des droits souligne que les personnes en situation de précarité économique ou sociale relatent plus de difficultés pour résoudre un problème avec une administration (60%) que les personnes non précaires (50%). "Du fait de leur moins bonne connaissance du droit et des voies de recours existantes, les personnes en situation de précarité sont plus particulièrement susceptibles d'abandonner les démarches à la suite d'un problème avec un service public ou une administration, ce qui se traduit parfois par une situation de non-accès à leurs droits."

L'étude pointe également les inégalités liées aux démarches sur Internet, soulignant que "9% de la population en France interrogée dans cette enquête ne dispose pas d'un accès à Internet."

Le service public de proximité prôné par le Défenseur des droits

Jacques Toubon propose de "permettre aux personnes qui le souhaitent de rencontrer les agents des services publics", de "développer les maisons de services publics" et de "former les agents sur des difficultés particulières des publics en situation de précarité et d'éloignement vis-à-vis de l'usage d'Internet."