Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Français sur trois pourrait offrir un cadeau d'occasion à Noël

-
Par , France Bleu Alsace

Selon un sondage réalisé par TNS Sofres pour la Poste, 28% des Français ne se sentent pas gênés d'offrir en cadeau un objet d'occasion.

Cadeaux
Cadeaux © Fotolia

Troc, achat ou vente d'occasion, achat direct au producteur: la moitié des Français pourrait pratiquer la consommation collaborative à Noël selon un sondage réalisé par TNS Sofres pour la Poste auprès d'un échantillon national de 1 005 personnes âgées de 15 ans et plus.

Des cadeaux plus originaux ou plus beaux

28% des Français ne se sentent pas gênés d'offrir en cadeau un objet d'occasion : cela leur permet d'offrir des cadeaux plus originaux ou plus beaux pour le même prix selon la Sofres. 34% des Français ont même l'intention d'offrir à un enfant un jouet ou un vêtement d'occasion.

Plus globalement, 31% des Français ont déjà revendu ou ont l'intention de revendre sur Internet ou en dépôt-vente des objets qui ne leur plaisaient ou ne leur allaient pas.

Une tendance à la hausse en Alsace

La tendance se retrouve en Alsace selon Fritz Fernandez, secrétaire général adjoint de la chambre de consommation d'Alsace. "On doit consommer de plus en plus malin, très peu d'entre nous ont eu des augmentations de salaire!"

Fritz Fernandez souligne que le réseau des entreprises d'insertion et autres organismes qui proposent de l'occasion dans la région est très dense. "Dès le mois de novembre, les Alsaciens s'y sont précipités pour leurs achats de Noël, on a envie de donner du sens à nos achats, que tout ça devienne plus raisonnable. (...) En plus, les entreprises d'insertion ont réussi à sortir d'une image poussiéreuse et charitable."

"La seconde main n'est plus un tabou"

Les achats concernent à la fois des jouets, mais aussi des vêtements ou encore de l'électronique, et les cadeaux d'occasion ne sont pas seulement destinés aux enfants selon le secrétaire général adjoint de la chambre de consommation d'Alsace: "On raisonne plus sur quelque chose de personnel, la seconde main n'est plus un tabou."

A écouter aussi, l'interview intégrale de Fritz Fernandez.

Votre avis

Choix de la station

À venir dansDanssecondess