Infos

Un fusillé pour l'exemple retrouve le caveau familial un siècle après sa mort

Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse vendredi 21 octobre 2016 à 18:38

Julien Lançon avait été fusillé à 6 heures 30 dans l'Oise le 22 octobre 1916
Julien Lançon avait été fusillé à 6 heures 30 dans l'Oise le 22 octobre 1916 - archives

Julien lançon avait été fusillé pour l'exemple le 22 octobre 1916 pour rébellion. Le soldat né en Vaucluse s'était baigné pour se laver dans un canal. Sa famille l'enterre à Mollégès pour une réhabilitation morale. Son nom sera inscrit sur le monument aux morts

À Mollégès (Bouches-du-Rhône), un soldat de la guerre de 14-18 sera enfin inhumé dans le caveau familial samedi. Julien Lançon avait été fusillé pour l'exemple il y a tout juste 100 ans, à 6h30 le 22 octobre dans l'Oise. Le caporal était né à la Bastide-des-Jourdans -(Vaucluse).

Il avait été fusillé pour l'exemple pour "abandon de poste et révolte". À 23 ans, le jeune soldat avait quitté le front pour allé se baigner dans le canal de la Somme. Dix neuf soldats avaient été condamnés à mort. Seuls deux d'entre eux avaient été fusillés. Leur tombe a été oubliée pendant près d'un siècle à Sarcus dans l'Oise. Un historien a retrouvé la famille Lançon à Mollégès.

Le secret de famille a indigné le petit-neveu du soldat fusillé. Il a organisé l'exhumation de la dépouille de son aïeul pour qu'il retrouve le caveau familial. Pour Hervé Lançon le petit-neveu, c'est une "réhabilitation morale pour la conscience familiale".

"Il n'y a pas de désertion. Cette mort est injuste. Je suis honoré qu'il retrouve le tombeau familial" Maurice Bres, maire de Mollégès

Dans quelques jours, le maire de Mollégès inscrira le nom de Julien Lançon sur le monument aux morts. Il veut ainsi honorer ce soldat malgré sa condamnation. Maurice Bres estime que "le soldat n'a pas déserté. Il est allé se débarrasser de ses poux, se nettoyer avant de reprendre sa place au front. Cette mort est injuste. Je suis honoré qu'il retrouve le tombeau familial."

Partager sur :