Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un gala de charité, à Monaco, pour le projet scientifique mayennais "Mission Pelagos"

mardi 10 juillet 2018 à 17:01 Par Germain Treille, Gildas Menguy et Armelle Rocque, France Bleu Mayenne

Le Prince Albert de Monaco devait être présent à ce rendez-vous. Mais la Principauté a annulé, au dernier moment, tous les rendez-vous prévus de Son Altesse Sérénissime ce mercredi 11 juillet.

illustration : le drone nautique fabriqué en Mayenne
illustration : le drone nautique fabriqué en Mayenne - Profil Facebook Sea Proven

Plusieurs entrepreneurs mayennais avaient également prévu de participer à ce gala de charité au Yacht-Club de Monaco. Ils devaient s'entretenir quelques minutes avec le Prince Albert. En raison de l'absence de ce dernier, ils ont décidé d'annuler leur déplacement sur le Rocher. 

Le gala, en revanche, est maintenu avec d'autres mécènes de la "Mission Pelagos". 

Comprendre l'impact de la pollution sonore sur les cétacés

C'est la start-up Sea Proven, basée à St-Jean-sur-Mayenne, qui est à l'origine de cette mission océanographique en Méditerranée. L'objectif est de mieux connaitre les cétacés du sanctuaire "Pelagos", au large de Toulon, et de mieux appréhender les nuisances sonores sur ces animaux et les conséquences sur les équilibres écologiques : échouages, collisions avec les navires, captures accidentelles, malnutrition.  

Un projet auquel s'est intéressé le Prince Albert, historiquement Duc de Mayenne. 

Un drone nautique pour écouter les cachalots et les baleines

4 ans après sa construction, le drone nautique autonome de la société mayennaise, le Sphyrna, va donc réaliser sa première mission à partir de la semaine prochaine. 

Pendant 2 mois, le navire de 17 mètres de long va sillonner la côte méditerranéenne pour écouter les cétacés, grâce à des capteurs de haute précision installés sur l'embarcation. Une étude, en lien avec le CNRS, permettra de mieux connaître le cachalot (système de communication, clans) et la baleine à bec, une espèce furtive encore très mystérieuse. 

"Nous allons réaliser des relevés de la pollution sonore en pleine mer, où vivent ces mammifères, afin de les préserver" explique Fabien de Varenne, le concepteur du drone et dirigeant de Sea Proven

Les données recueillies seront transmises en temps réel aux bateaux, qui naviguent dans la zone, afin de limiter les accidents avec les cétacés.