Société

Un Gardois à l'Open d'Allemagne de nage en eau glacée

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère lundi 26 décembre 2016 à 16:44

1000 Mètres dans une eau à 4 degrès
1000 Mètres dans une eau à 4 degrès © Radio France - Ludovic Labastrou

Le Nîmois William Bonnet, 52 ans, participe début janvier à l'Open d'Allemagne d'ice swimming (nage en eau glacée) à Berghausen, au sud-est de l'Allemagne. Il tentera de nager 1.000 mètres dans une eau à moins de 4 degrés. Un sport de l’extrême, "glaçant".

L'Open d'Allemagne d'ice swimming se tient en janvier et un Gardois est dans la course. Il s'agit du Nîmois William Bonnet qui participe à cette épreuve du championnat du monde.

La nage en eau glacée est un sport de l’extrême qui n'existe que depuis une dizaine d'années et un peu moins de deux années en France où on ne compte qu'une poignée de compétiteurs de haut niveau : à peine une dizaine dans l'hexagone. Ils seront 120 à défendre outre-Rhin les couleurs de 25 nations, pour l'essentiel nordiques.

Il s'agit de nager 1.000 mètres en maillot de bain dans une eau d'à peine 4 degrés. Évidemment, toute combinaison est interdite. La compétition prévue sur quatre jours, à compter du 5 Janvier, se déroule à Berghausen, au sud-est de l'Allemagne, à la frontière autrichienne.

Un Gardois et un Montpelliérain représenteront la région

Le Gard sera donc représenté par William Bonnet. Le Nîmois, est motivé. Pour s'entraîner, il a nagé dans le lac de Camprieux sur le Mont Aigoual jusqu'à tout dernièrement.

William Bonnet est fin prêt

"J'ai confiance, j'ai fait les choses dans le bon ordre. J'y vais pour homologuer ces 1.000 mètres en eau glacée."

William Bonnet en phase de récupération au lac de Camprieux - Radio France
William Bonnet en phase de récupération au lac de Camprieux © Radio France - Ludovic Labastrou
Il faut atteindre des sommets pour s'entraîner à la nage en eau glacée - Radio France
Il faut atteindre des sommets pour s'entraîner à la nage en eau glacée © Radio France - Ludovic Labastrou

Les nageurs William Bonnet et Alexandre Fleury, le Montpelliérain également en course en Allemagne, n'y vont pas au hasard.

Jacques Tusset, l'entraineur de William Bonnet