Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

Un géographe propose que Saint-Sulpice soit en Haute-Garonne et Revel dans le Tarn

-
Par , France Bleu Occitanie

Un géographe vient de réaliser une étude sur l'évolution des départements partout en France et il s'est notamment intéressé au Tarn et à la Haute-Garonne.

Lac de Saint-Ferréol, Revel, entre la Haute-Garonne et le Tarn
Lac de Saint-Ferréol, Revel, entre la Haute-Garonne et le Tarn © Radio France - Stéphane Garcia

Laurent Chalard est docteur en géographie, enseignant à la Sorbonne à Paris. Il vient de réaliser une étude sur l'évolution des départements français, dont les frontières ont été décidées en 1790.  Il s'est notamment intéressé au Tarn et à la Haute-Garonne. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il attise le débat.

"La principale anomalie en Occitanie, c'est le département de la Haute-Garonne."

Le géographe propose que Saint-Sulpice, dans le Tarn, soit en fait en Haute-Garonne et que Revel, en Haute-Garonne, passe dans le Tarn. Une sorte de redécoupage qui aurait son importance selon lui : "La principale anomalie en Occitanie, c'est le département de la Haute-Garonne. Il est constitué de deux ensembles. D'un côté la région toulousaine qui correspond à l'ancien Languedoc et de l'autre le Comminges qui lui est pyrénéen". 

Pour lui, la solution serait de "recentrer le département de la Haute-Garonne sur la région toulousaine en annexant des communes proches dans le Tarn comme Saint-Sulpice, et inversement, en lui enlevant des territoires ruraux qui n'ont pas du tout les mêmes problématiques que celles de Toulouse. C'est le cas de Saint-Gaudens."

L'idée fait débat à Saint-Sulpice

Le maire de Saint-Suplice a d'abord cru à une mauvaise blague : "J'ai pensé que c'était un poisson d'avril ! Mais plus sérieusement, oui, nous sommes aux portes du Tarn, directement connectés à la Métropole mais de là à redéfinir les frontières géographiques... Nous avons quand même des valeurs, une histoire, un patrimoine, qui nous ancrent dans le Tarn !

Les travaux du géographe ont fait grand bruit dans la commune : la mairie a reçu une soixantaine d'appels d'habitants sur le sujet, des pour et des contre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess