Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un homicide de femme sur deux est le fait d'un membre de sa famille

mardi 26 septembre 2017 à 20:33 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Selon une étude publiée ce mardi par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, 52,1% des homicides dont des femmes sont victimes ont été commis par des membres de leurs familles. Les homicides conjugaux représentent 30,8%.

En milieu rural, ce sont 75% des homicides de femmes qui sont liés à la famille
En milieu rural, ce sont 75% des homicides de femmes qui sont liés à la famille © Maxppp - Remi WAFFLART

C'est un chiffre alarmant que révèle un rapport, rendu public de mardi, de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) : dans plus d'un cas d'homicide de femme sur deux, c'est un membre de la famille de la victime qui est impliqué.

Le rapport se base sur des données policières de 2015 : hors attentats, 286 femmes ont été victimes d'homicides, et 149 d'entre elles ont été victimes d'homicides intrafamiliaux, soit 52,1%. Selon l'ONDRP, "alors que les femmes représentent 20% des victimes d'homicides, elles constituent deux tiers des victimes d'homicides intrafamiliaux".

Un phénomène plus fort en milieu rural

Les homicides liés aux violences conjugales représentent, eux, une part de 30,8% du total. Mais cette part varie avec l'âge : chez les femmes de 15 à 35 ans tuées par un membre de leur famille, c'est le conjoint qui est responsable dans 96% des cas. Cette proportion baisse à 88% pour les femmes entre 36 et 55 ans, puis à 55% pour les plus de 55 ans.

C'est en milieu rural que le phénomène est le plus présent : 73% des homicides de femmes y ont lieu dans le cadre familial, et dans près d'un cas sur deux, c'est le conjoint qui est responsable. A Paris en revanche, la part des homicides intrafamiliaux n'est "que" de 20%.