Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un hommage national sera rendu à Gisèle Halimi aux Invalides, annonce Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu

Un hommage national va être rendu "prochainement" dans la cour des Invalides à l'avocate et figure féministe, Gisèle Halimi, décédée le 28 juillet dernier. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron ce vendredi.

L'avocate Gisèle Halimi, responsable du mouvement féministe "Choisir", lors d'une conférence de presse à Toulouse, le 17 mars 1978.
L'avocate Gisèle Halimi, responsable du mouvement féministe "Choisir", lors d'une conférence de presse à Toulouse, le 17 mars 1978. © AFP - JEAN-CLAUDE DELMAS / AFP

Dans son discours au Panthéon ce vendredi, Emmanuel Macron a annoncé qu'un "hommage national" serait rendu "prochainement dans le cour des Invalides" à Gisèle Halimi. L'avocate et militante féministe est décédée le 28 juillet dernier, au lendemain de son 93e anniversaire. 

"De sa chère Tunisie à notre Assemblée nationale, des prétoires aux hémicycles, de plaidoyers en manifestes, celle qui était née Zeïza Taïeb plaida pour l'émancipation des peuples et fit faire des bonds de géant à la cause des femmes", a souligné le chef de l'Etat, à l'occasion des 150 ans de la IIIe République.

Combattante pour les droits des femmes, Gisèle Halimi fut également députée de l'Isère et autrice. Elle a fondé en 1971, avec Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, l'association pour le droit à l'avortement "Choisir la cause des femmes". Et a signé le célèbre manifeste des 343 femmes disant publiquement avoir avorté. 

Appels et pétitions pour qu'elle repose au Panthéon

Depuis sa mort, des appels ont été adressés à Emmanuel Macron pour que ses cendres soient transférées au Panthéon qui accueille les héros de l'Histoire de France. Deux pétitions ont été lancées, recueillant chacune près de 30.000 signatures. La dernière femme à y entrer était Simone Veil en 2018, la cinquième seulement à y être inhumée. 

Depuis le début du quinquennat, des cérémonies d'hommage national ont été organisées dans la cour de l'Hôtel des Invalides pour plusieurs personnalités. Cela a été le cas pour Simone Veil  le 5 juillet 2017, Jean d'Ormesson le 8 décembre 2017, Charles Aznavour le 5 octobre 2018 et Jean Daniel le 28 février 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess