Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : une famille franco-chinoise bloquée depuis plus d'un mois en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Ils attendent de pouvoir rentrer chez eux, en Chine, depuis maintenant plus d'un mois : un Creusois d'origine et sa famille sont bloqués à Sainte-Feyre. Ils ont fait le choix d'y rester en raison de l'épidémie de coronavirus.

Benoît devait à l'origine rester 20 jours en Creuse avec sa famille
Benoît devait à l'origine rester 20 jours en Creuse avec sa famille © Radio France - Manon Klein

Ils sont bloqués en Creuse depuis plus d'un mois, en raison du coronavirus : un Saint-Feyrois d'origine et sa famille sont dans l'incertitude. Ils étaient venus voir leurs proches en Creuse pour le nouvel an chinois, à la mi janvier; ils devaient ensuite retourner chez eux, à Canton, dans le sud de la Chine.  Mais voilà, entre temps, l'épidémie du nouveau coronavirus s'est répandue, et les mesures de quarantaine aussi. 

Un choix pour éviter le confinement

Benoît, sa compagne, et ses deux jeunes enfants, devaient à l'origine rester 20 jours chez les parents du Creusois, à Sainte-Feyre, pour le Nouvel an chinois. Ils devaient repartir à la mi-février pour rentrer chez eux à Canton, dans le sud de la Chine. Benoît et sa compagne ont décidé de prolonger leur séjour : "on pourrait rentrer si on voulait, mais on a fait le choix de rester" explique le père de famille, qui ne se voyait pas vivre à l'isolement en Chine, ou tout tourne au ralenti, avec des écoles et des entreprises fermées.

On est un petit peu coincés en Creuse

Benoît et sa famille ont un billet d'avion pour rentrer en Chine le 13 mars prochain, mais le voyage pourrait à nouveau être repoussé, en fonction de l'évolution de la situation. Une situation qui évolue tous les jours. "_La dernière nouvelle dont on a entendu parler, c'est que vu qu'il y a des cas maintenant en Europe, la Chine mettrait en place des quarantaines pour ceux qui reviennent sur le territoire chinoi_s" explique Benoît, qui ne se voit pas passer 14 jours en quarantaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess