Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un incendie simulé par les pompiers à la cathédrale d'Evreux

Ce jeudi 26 novembre au matin, les pompiers de l'Eure ont simulé un incendie à la cathédrale d'Evreux, pour tester leur protocole d'intervention en taille réelle.

Les pompiers s'entraînent en hauteur, à la cathédrale d'Evreux
Les pompiers s'entraînent en hauteur, à la cathédrale d'Evreux © Radio France - Théophile Pedrola

Il est 9h45 ce jeudi 26 novembre, quand l'alarme incendie de la cathédrale d'Evreux est déclenchée. La flèche est cachée dans le brouillard, et il va peut-être falloir intervenir sur le bâtiment. 25 pompiers arrivent, dans différents camions, gyrophares allumées. Tout est simulé, il n'y a aucun feu dans la cathédrale. Les pompiers veulent tester leur nouveau plan d'intervention. Où poser les échelles pour ne pas fragiliser le bâtiment, utiliser un drone, protéger les œuvres à l'intérieur, autant de choses qu'ils vont tester à taille réelle. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les drones : plus rapides, plus sécuritaires, plus efficaces

Des camions surgissent en plein centre-ville, sous l’œil étonné des passants et des habitants. "On va engager des personnels en reconnaissance, détaille le commandant Loriot, chef des opérations. Il faut voir si l'on détecte un feu, auquel cas on met en oeuvre des lances." Une alarme ne signifie pas forcément un feu, et ne dit pas la taille du potentiel sinistre. Pour aider les pompiers dans la cathédrale, un drone décolle depuis le sol : "Cela permet la reconnaissance sans mettre en place des échelles par exemple, explique le commandant. C'est plus rapide, plus sécuritaire et on a directement une image, que l'on peut envoyer au poste de commandement." 

Un vrai poste de commandement, justement, a été installé, avec des tables, des plans, des tableaux, pour préparer au mieux l'intervention. Une fumée artificielle est mise en place, elle part de la charpente de la cathédrale et est visible de l'extérieur. Des pompiers montent dans le bâtiment, une nacelle s'élève à trente mètres de haut pour éteindre le feu. Des litres d'eau sont déversés, tout en devant faire attention aux vitraux. 

Pour être meilleurs en temps réel

Le préfet du département, Jérôme Filippini, arrive sur place, il donne un faux point-presse : "On s'entraîne, on s'entraîne, on s'entraîne, pour sauver des vies et le bâtiment. Ce n'est jamais parfait, mais c'est fait pour que, en temps réel, on soit encore meilleurs." 

Le faux-feu est éteint, tous les tuyaux doivent être retirés, le nouveau protocole d'intervention satisfait le commandant Loriot : "J'ai l'impression que tout s'est absolument bien déroulé. On avait identifiés des points précis, cela s'est vérifié, notamment dans le cheminement à l'intérieur, savoir où l'on se situe... On va en rediscuter à chaud et à froid, mais sinon, cela me semble parfaitement correct."  

Les pompiers se retirent, et referment la cathédrale, la laissent retrouver sa tranquillité, encore préservée. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess