Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Un ingénieur en aéronautique marseillais au départ de la Transat Jacques Vabre ce dimanche

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence

Mathieu Claveau, ingénieur en aéronautique marseillais âgé de 30 ans, prendra le départ de la Transat Jacques Vabre ce dimanche, le 27 octobre. Skipper éclairé, il mène depuis 2012 son projet sportif en parallèle de sa carrière professionnelle.

Mathieu Claveau
Mathieu Claveau - Mathieu Claveau

Marseille, France

Ingénieur en aéronautique le jour et skipper la nuit. C'est ainsi que se définit en souriant Mathieu Claveau. Né en Ardèche, élevé en Lozère, Mathieu découvre la mer par l'intermédiaire de son papa originaire de Bretagne, "et plein de revues de bateau dans le salon", précise t-il. Ses premiers pas sur le bateau familial se font à l'âge de 10 ans et c'est le déclic. 

Ensuite, parallèlement à ses études d'ingénieur, il enchaîne les régates en équipage et découvre la course au large, avec en 2008 la Marseille-Alger "qui m'a vraiment donné le virus et l'envie d'aller plus loin". L'an dernier, bien que seul amateur dans cette course, il réussit son premier défi sportif en terminant en 15e position de l'AG2R 2018, face aux meilleurs de la discipline.  

"Avec mon père on a appris la voile dans les livres." (Mathieu Claveau, skipper)

Mathieu Claveau se dit "autodidacte de la mer" ajoutant que "dès qu'on sort de la zone de confort, on apprend : j'ai fait des découvertes par moi même, en lisant beaucoup." Il reconnait tout de même que sa formation d'ingénieur aéronautique l'aide beaucoup, les bateaux étant de plus en plus techniques. Son souhait de carrière était d'ailleurs "d'allier l'ingénierie aéronautique au monde du naval. Avec les bateaux volants qui seront sur la ligne de départ, le lien est quasiment fait". 

Prendre la mer, agir pour la forêt 

Cette transat Jacques Vabre, Mathieu reconnait en avoir rêvé depuis tout petit, devant la télé en fabriquant des bateaux en Lego : "être au  départ aux côtés des grands noms de la voile, c'est intimidant mais super intéressant au niveau de l'apprentissage et de l'expérience". 

Skipper amateur mais éclairé,  Mathieu avec son coéquipier Christophe Fialon, originaire de Briançon, se sont engagés au profit de la gestion durable de nos forêts. Parrain de l’association Cœur de forêt, il a d’ailleurs donné à son bateau, un Class40, le nom de "Prendre la mer, agir pour la forêt", afin de sensibiliser le public sur la déforestation. Et Mathieu Claveau d'ajouter "porter les valeurs de préservation des forêts avec une arrivée au Brésil, cela prend malheureusement davantage de sens aujourd’hui." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu