Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un jeune Haut-Saônois bientôt roi du croissant au beurre ?

mardi 15 mai 2018 à 18:13 Par Maxime Bacquié, France Bleu Besançon

Il a 17 ans et il est le benjamin de la 13e édition du Concours du Meilleur Croissant au Beurre d'Isigny A.O.P qui se déroule ce mercredi à Ifs, dans le Calvados. Paul Henry est en CAP Boulanger au Centre de formation de Vesoul. Le croissant, il est "tombé" dedans quand il était petit.

Paul Henry s'entraîne avant le concours dans la boulangerie de ses parents à Vesoul
Paul Henry s'entraîne avant le concours dans la boulangerie de ses parents à Vesoul © Radio France - Maxime Bacquié

Vesoul, France

Avant d'ouvrir une boulangerie à Vesoul il y a trois ans, les parents de Paul en tenaient une autre à Chalon-sur-Saône. C'est là que l'histoire d'amour avec le croissant a démarré pour le garçon. "La boulangerie de mes parents était intégrée dans la maison. _Le matin, on avait juste une porte à ouvrir pour aller chercher notre croissant_," raconte Paul.

"J'ai choisi une recette classique pour faire ressortir le goût du beurre" Paul Henry

Depuis, il s'est lancé dans un CAP Boulanger, au Centre de Formation et d'Apprentissage de Vesoul. Il est en deuxième année et trois semaines par mois, il travaille dans la boulangerie de ses parents. "On le voit à l'oeuvre, _il travaille dur, ce qui compte c'est qu'il garde sa rigueur_," juge sa maman, Fabienne, qui assure que les croissants du fiston sont "les meilleurs". On veut bien la croire, d'autant plus que Paul a remporté il y a quelques semaines les sélections régionales à Épinal, pour pouvoir participer à ce concours à Ifs ce mercredi.

Il faut une heure pour préparer la pâte qui sert ensuite pour les croissants - Radio France
Il faut une heure pour préparer la pâte qui sert ensuite pour les croissants © Radio France - Maxime Bacquié

Ce mercredi, le voilà donc aux côtés des meilleurs boulangers de France, pour tenter de convaincre le jury qu'il est le roi du croissant au beurre. Le concours se déroule à Ifs, dans le Calvados et c'est le beurre d'Isigny A.O.P qu'il faut mettre en valeur. "J'ai choisi une recette classique pour faire ressortir le goût du beurre. Certains mettent du lait ou du miel dans leur pâte, moi je ne met rien de tout ça." 

L'envie d'aller travailler à l'étranger

A la clé, pour le vainqueur, une formation d'une valeur de 1 500 euros. Paul ne s'est pas fixé l'objectif de gagner. Il va dans le Calvados pour continuer à apprendre. Son avenir ? Dans la boulangerie évidemment. Dans celle de ses parents ? Pas si sûr... "Il nous a confié récemment qu'il avait envie d'aller travailler à l'étranger avant peut-être de revenir ici pour reprendre la boulangerie," raconte sa maman. L'avenir passe déjà par le Calvados.