Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La 31e édition du Téléthon 2017 avec France Bleu

Un jeune Isérois est l'un des ambassadeurs du Téléthon 2017

mardi 7 novembre 2017 à 5:11 - Mis à jour le vendredi 8 décembre 2017 à 5:30 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Isère

Il s'appelle Apollo et habite Balbins, en Isère. Le jeune collégien est l'un des quatre ambassadeurs du l'édition 2017 du Téléthon, qui se déroulera les 8 et 9 décembre prochains.

Apollo sera en direct sur le plateau du Téléthon les 8 et 9 décembre prochains.
Apollo sera en direct sur le plateau du Téléthon les 8 et 9 décembre prochains. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Balbins, France

Il est l'un des quatre ambassadeurs du Téléthon 2017. Apollo Chwalik habite à Balbins, près de la Côté-Saint-André. Le collégien de 11 ans est atteint d'un maladie génétique et sera à Paris les 8 et 9 décembre prochains. Il a été contacté par l'Association Française contre les myopathies et tiendra l'antenne aux côté de Zazie, la marraine de cette édition.

Dans un mois tout pile, Apollo sera devant les caméras pour un marathon télé de 30 heures. "Faudra être décontracté sur le plateau, mais ça ira", confie le garçon. "En plus Zazie, je la connaît, elle est cool. C'est une personne très attentive et qui écoute les autres."

"S'il n'y a pas les fonds nécessaires pour la recherche, c'est l'espoir de la guérison qui s'envole pour certains enfants" - Apollo Chwalik.

Il souffre d'une maladie dégénérative, qui s'attaque à ses hanches et ses épaules. "Accrochez-vous bien , le nom scientifique c'est une gamma sarcoglycanopathie", explique Apollo. Il marche mais ne peut pas courir et il n'existe aucun traitement pour l'instant. Mais ce n'est pour lui qu'il a décidé de se mobiliser, c'est pour tous les autres. "S'il n'y a pas les fonds nécessaires pour la recherche, ça veut dire que certaines seront abandonnées et pour certains enfants c'est l'espoir de la guérison qui s'envole", explique Apollo.

"Ce qui me rend fière, c'est qu'il y met vraiment tout son cœur", raconte Anne, sa maman. En retour, les rencontres et l'expérience du Téléthon permettent au petit garçon d'aller de l'avant. "Il a pu rencontrer les chercheurs qui travaillent directement sur sa maladie, et je pense que ça lui donne envie de ne pas baisser les bras, parce qu'il y aurait de quoi pourtant ... Mais je pense que ça lui donne vraiment envie d'avancer et de se battre pour avoir une meilleure vie."

"J'aimerais bien avoir un prix Nobel en sciences ou alors la médaille Fields en mathématique" - Apollo.

Et Apollo a déjà plein de projets pour l'avenir. "J'aimerais bien avoir un prix Nobel en sciences ou alors la médaille Fields en mathématique", confie le collégien qui a 19/20 de moyenne générale. "Mes parents me disent que c'est très important que je sois fort dans ce que je fais, parce plus tard il y a souvent une inégalité entre ceux qui sont handicapés et ceux qui ne le sont pas. C'est injuste et il faut être excellent pour parfois être sélectionné à la place d'une personne valide."