Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un jeune toulousain va offrir 200 petits déjeuners aux plus démunis

jeudi 10 mai 2018 à 8:04 Par Jean-Marc Perez, France Bleu Occitanie et France Bleu

Thibault Faucon va organiser ce vendredi sa première distribution de petits déjeuners. Il veut venir en aide aux personnes en difficulté et souhaiterait rendre l'opération régulière.

Un Toulousain veut offrir des petits déjeuners à 200 personnes démunies. (Image d'illustration)
Un Toulousain veut offrir des petits déjeuners à 200 personnes démunies. (Image d'illustration) © Maxppp - Franck Fernandes

Toulouse, France

Un Toulousain généreux s'apprête à offrir de sa poche le petit-déjeuner à des personnes dans le besoin. La distribution est prévue ce vendredi, place du Salin, à Toulouse.

C'est au départ un simple constat : il y a de plus en plus de personnes qui ne mangent pas à leur faim, chaque jour. Depuis des mois, il voit s'allonger la file d'attente devant les Restos du cœur, et a donc décidé passer à l'action. "J'ai déjà mené quelques actions, des maraudes avec des associations. Mais j'ai voulu aller plus loin" explique Thibault Faucon. 

Avec l'idée, aussi, que chacun peut à un moment de sa vie se retrouver dans la galère : "Moi-même il y a trois ans, j'ai été dans une situation personnelle difficile. A ce moment-là, je m'étais dit que le jour où je serai en capacité d'aider les gens dans le besoin, je le ferai. Aujourd'hui c'est le cas. Je ne gagne pas autant qu'un footballeur c'est sûr, mais j'estime gagner suffisamment pour pouvoir aider certaines personnes qui en ont grand besoin."

Un premier test, avant une possible généralisation

Thibault sait qu'il ne va pas, à lui tout seul, sortir tous les SDF toulousains de la rue. Mais il souhaite provoquer un effet boule de neige, que d'autres personnes rejoignent son initiative. Ce vendredi, il paie tout de sa poche (environ 300 euros pour 200 chocolatines et 200 croissants), mais lance également une cagnotte en ligne, pour ancrer dans la durée l'opération. A terme, il voudrait pouvoir distribuer des petits déjeuners chaque semaine, le vendredi, place du Salin.

Un message à sa petite fille

Il y a aussi un message qu'il souhaite faire passer à sa petite fille de 3 ans. "Elle a depuis qu'elle est née tout ce dont elle a besoin, mais j'aimerais qu'elle comprenne que ça ne se passe pas partout pareil.  Qu'il y a des enfants, des adultes qui ne peuvent pas manger à leur faim tous les jours, qui ne peuvent pas s'acheter les chaussures dernier cri. Il y a une autre réalité qu'elle ne connaît pas encore. J'aimerais lui faire prendre conscience qu'il ne faut pas hésiter à tendre la main à ceux qui en ont besoin, quand on en a les moyens."

Il faut mener des actions parallèles à celles des associations pour toucher le plus grand nombre" Thibault Faucon

Pourquoi ne pas avoir proposé ses services à une association caritative alors ? "Je voulais faire une chose concrète et savoir exactement à quoi sert mon don" répond l'intéressé. "Les associations font un super travail, c'est très bien, mais je pense qu'on peut être complémentaire. Peut-être que des gens qui n'osent pas pousser la porte d'une organisation, par fierté, viendront à mes petits déjeuners." Thibault a tout de même contacté le Secours populaire, pour demander conseil par rapport à l'organisation de la distribution. L'association va aussi parler de l'opération à ses adhérents.