Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un Landais remporte l'Inca trail marathon

vendredi 10 août 2018 à 17:48 Par Stéphanie Hildenbrandt, France Bleu Gascogne

Le montois Philippe Richet, 49 ans remporte la 42ème édition de l'Inca Trail Marathon au Pérou. Ce marathon est considéré par beaucoup comme le marathon le plus dur au monde.

Philippe Richet dans les studios de France Bleu Gascogne
Philippe Richet dans les studios de France Bleu Gascogne © Radio France - Carl Da Silva

Mont-de-Marsan, Landes, France

Il s'est élancé sur les traces des Incas ce jeudi 9 août 2018 à 4h (heure locale). Philippe Richet a couru l'Inca Trail marathon en 7h50min. Le Montois remporte la 42ème édition. "J'ai couru les 500 derniers mètres sur le Machu Piccchu avec le drapeau français!" nous a confié le marathonien landais.

L'Inca Trail marathon au Pérou, ce sont 42,195km en plein coeur des Andes péruviennes, entre les temples incas, les rocheuses péruviennes, des tunnels escarpés et des milliers de marches. La course est pittoresque avec une ligne d'arrivée sur le mythique Machu Picchu. Avec 6 400 mètres de dénivelé, les conditions météo sont extrêmes puisque les coureurs peuvent passer de 0°C à 26°C en fonction des endroits franchis sur le parcours.

Cette année, 33 personnes ont participé à cette course et c'est donc Philippe Richet qui arrive le premier. Il boucle la course en 7h50. Le deuxième termine 40 minutes après lui.

Je suis sur un petit nuage. Philippe Richet

Philippe Richet est un habitué des défis fous. Le montois de 49 ans  qui travaille dans un magasin de sport, ancien footballeur puis basketteur aux « bleuets » de Ste Colombe s’est mis à la course à pieds quand il a arrêté la cigarette. Il commence à s’aligner sur des 10 km puis des semi-marathons,  Saint Sébastien et Bordeaux, et pour sa 4è course il est au marathon de Pau. La suite, c'est 30 marathons en quatre ans.  

2011, la « Diagonale des fous » à la Réunion. Puis le « Marathon des sables » enchaîne à celui de New York. 

2014 l’ »Ultra Trail du Mont Blanc » soit 10 000 mètres de dénivelés sur 168 km. 15 jours après il court les « 12h de Villenave d’Ornon », 115km sur piste. Et Athènes-Spartes en 35 h non-stop. 

2015,  il est en Australie pour 520 km en 9 étapes, puis enchaîne en août sur " Le Grand Raid des Pyrénées ". 

2016, rendez vous au « Trail et marathon de la Grand Muraille de Chine »

2017, "le marathon du Pôle Nord et ses - 41°C

Comme pour les autres courses, le Montois s'est entraîné chez les pompiers landais. Il a monté et descendu sans relâche les marches de la tour de guet des pompiers du SDIS à Mont-de -Marsan avec un masque pour simuler le manque d'oxygène et un sac de 8kg sur le dos.  "Je tiens à remercier le SDIS des Landes" a d'ailleurs confié Philippe Richet, quelques heures après son arrivée au Machu Picchu.