Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un logement trouvé pour une partie des sans-abris hébergés à l'Université du Mans

-
Par , France Bleu Maine

Depuis une semaine, près de trente femmes et enfants sans-abris ont été hébergés à l'Université du Mans par des associations. Celles-ci réclament une prise en charge durable. Une solution vient d'être trouvée pour deux familles.

Des sans-abris sont hébergés depuis le 21 mai à l'Université du Mans par des associations
Des sans-abris sont hébergés depuis le 21 mai à l'Université du Mans par des associations © Maxppp - Thomas Bregardis

Le Mans, France

Un logement durable pour la vingtaine de personnes hébergées temporairement à l'Université : c'est ce que réclament de nouveau une dizaine d'associations à la préfecture de la Sarthe. Depuis le 21 mai, des salles de cours vides de la fac de sciences du Mans sont transformées en dortoirs pour des femmes et 16 mineurs sans-abris, migrants pour certains. Seules trois femmes ont pu être prises en charge par le SAMU social, faute de places dans les structures d'hébergement d'urgence, avant de se retrouver de nouveau à la rue lundi.

Deux familles bientôt mises à l'abri

Une solution qui "ne peut être pérenne" s'inquiètent les associations comme la Ligue des Droits de l'Homme : elles ont donc envoyé un second courrier à la préfecture ce mardi pour demander des mesures d'urgence.

La préfecture indique de son côté qu'un "logement a d'ores et déjà été trouvé pour deux familles", soit 12 personnes. Elles pourront s'y installer la semaine prochaine. Pour ce qui est des autres personnes hébergées à l'Université, "les services de l’État sont mobilisés pour trouver des solutions adaptées aux différentes situations observées", précise la préfecture.