Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un logo pour favoriser l'accessibilité des personnes en situation de handicap mental

lundi 9 juillet 2018 à 3:00 Par Sarah Vildeuil, France Bleu Creuse et France Bleu

L'Adapei 23 veut renforcer l'accessibilité pour les personnes en situation de handicap de mental. Désormais, les structures qui peuvent les accueillir vont afficher un nouveau pictogramme. Pour l'instant elles sont deux en Creuse. L'Udaf 23 a cet autocollant depuis la semaine dernière.

Le pictogramme "S3A" pour "symbole d'accueil, d'accompagnement et d'accessibilité"
Le pictogramme "S3A" pour "symbole d'accueil, d'accompagnement et d'accessibilité" © Radio France - Sraah Vildeuil

Guéret, France

C'est un symbole qui représente deux visages bleu et blanc, souriants, qui s'imbriquent.  Il y a le symbole fauteuil roulant. Désormais, il y a aussi le "S3A "pour "symbole d'accueil, d'accompagnement et d'accessibilité". L'Adapei 23 veut renforcer l'accessibilité pour les personnes en situation de handicap mental dans notre département grâce à ce symbole nationale, créé par l'Unapei, la fédération française d’associations de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles.

Pour l'instant en Creuse, seules deux organismes ont ce pictogramme depuis cette année.   À Guéret, il y a l'association creusoise Perspectives et emploi (depuis avril) et depuis la semaine dernière  l'UDAF ( l'Union national des Associations familiales).

Tout est prêt

Pour voir si l'Udaf peut avoir ce pictogramme, Sabrina a vérifié que les dernières préconisations ont été prises en compte. Elle est en situation de handicap mental.  C'est elle qui a visité les locaux de pour voir ce qui pouvait être amélioré.  "Par exemple ici, le bâtiment est fait de telle manière qu'on n'avait pas par exemple de panneau "accueil", explique Christophe Bleuez, responsable de l'accessibilité à l'Adapei 23. Les gens ne savaient pas où aller. Pour tout un chacun, ce n'est pas forcément gênant -quoique ! - mais pour les personnes en situation de handicap, cela facilite les choses d'avoir ce panneau." 

Christine Colin, assistante de direction à l'Udaf 23 et Sabrina, qui a donné tous les conseils pour améliorer l'accueil des personnes en situation de handicap mental. - Radio France
Christine Colin, assistante de direction à l'Udaf 23 et Sabrina, qui a donné tous les conseils pour améliorer l'accueil des personnes en situation de handicap mental. © Radio France - Sarah Vildeuil

Une formation nécessaire

Désormais, l'Udaf 23 peut avoir ce nouvel autocollant.  Des flèches et des panneaux ont été ajoutés.  Christine Colin, assistante de direction, a dû suivre aussi une formation d'une journée avec le public visé.  "C'est toujours plus intéressant quand ce sont des témoignages vivants, vraiment concrets, sourit-elle. On a fait des visites de locaux, on a pu effectivement se rendre compte des difficultés dans les différents lieux qui accueillent du public."

Ce symbole est aussi la garantie d'un accueil de qualité pour les personnes illettrées ou étrangères.