Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un loup mort empoisonné dans la Drôme

Ce loup a été découvert en juin dans le massif de Glandasse sur la commune de Laval-d'Aix. Les analyses toxicologiques dont le résultat a été rendu mi-octobre concluent à un empoisonnement avec un insecticide interdit en France depuis dix ans.

Le loup empoisonné entre dans le décompte national de prélèvements (image d'illustration)
Le loup empoisonné entre dans le décompte national de prélèvements (image d'illustration) © Maxppp - Patrick Nosetto

Ce n'est peut-être pas le premier loup tué illégalement dans la Drôme. Mais c'est la première fois qu'un animal dont la mort est très suspecte est découvert. Le cadavre a été signalé par un randonneur mi-juin dans le massif de Glandasse à Laval-d'Aix. 

Du carbofuran à haute dose

Des prélèvements de poils ont été envoyés à un laboratoire spécialisé qui a rendu ses conclusions ce mercredi 17 octobre : ces poils étaient imprégnés de carbofuran à très haute dose. Il s'agit d'un insecticide très toxique et interdit en France depuis dix ans. La piste d'un geste volontaire est donc privilégiée. D'autant que des loups ont déjà été empoisonnés de cette manière dans les Alpes-Maritimes. Mais par qui ? Mystère.

Un autre loup tué légalement à Treschenu-Creyers

La pression du loup a baissé sur les hauts plateaux du Vercors. Quatre attaques cette année, soit deux fois moins qu'en 2017. Mais sur ce secteur, un autre loup a été tué fin septembre à Treschenu-Creyers. Il a été mordu à mort par des chiens patous qui défendaient un troupeau. Ce qui -dans ce cas- est légal.

43ème loup tué en France depuis le début de l'année

Suite à la révélation de son empoisonnement, le loup découvert mort en juin est entré dans le décompte officiel. Il fait monter le nombre de loups tués depuis le début de l'année en France au plafond fixé à 43. Les tirs ont donc été suspendus 48 heures, le temps d'un nouvel arrêté qui autorise le tir de huit loups supplémentaires jusqu'à la fin de l'année

Pour cela, l'Etat s'appuie sur une étude scientifique qui estime que la viabilité de cette espèce protégée n'est pas remise en cause en effectuant jusqu'à 12% de prélèvements. Le nombre total de loups en France étant estimé par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage à 430 en mars dernier, le prélèvement maximal de loups peut aller jusqu'à 51 individus en 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu