Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : un maître maltraitant condamné à ne plus avoir d'animaux à vie

-
Par , France Bleu Périgord

L'ancien maître n'a plus le droit toute sa vie de détenir d'animaux. Une condamnation inédite selon la SPA de Périgueux. Le jeune chien est parti dans sa nouvelle famille ce lundi 10 mai.

Thaïs a été officiellement adopté ce lundi 10 mai par une nouvelle famille.
Thaïs a été officiellement adopté ce lundi 10 mai par une nouvelle famille. - SPA de Périgueux

Près de deux ans après son arrivée à la SPA, Thaïs est reparti ce lundi 10 mai avec un nouveau nom (il s'appelait Tayson) et une nouvelle famille. Le chien a été confié par la justice au refuge en juillet 2019, il était alors un chiot de quatre mois blessé, avec une fracture au fémur suite à des coups portés par son maître de l'époque à Terrasson. Thaïs est opéré en urgence avant d'être pris en charge pour sa rééducation mais "il ne pourra jamais s'asseoir normalement comme tous les autres chiens" explique la présidente de la SPA, Eliane Rigaux. Les frais de soins se chiffrent pour la SPA à environ 3.000 euros. 

Une décision inédite pour la SPA de Périgueux

Jusqu'à la fin de l'affaire judiciaire, Thaïs ne pouvait pas être adopté par une nouvelle famille même sa deuxième famille d'accueil le souhaitait. Il a fallu attendre le jugement de la Cour d'Appel. Les maltraitances ont été jugées tout d'abord l'an dernier au tribunal correctionnel de Périgueux puis à la Cour d'Appel de Bordeaux en mars car l'ancien maître du chien a fait appel de ses condamnations. 

Ce mardi 4 mai, la Cour d'Appel de Bordeaux a rendu son jugement et parmi les sanctions, il y a l'interdiction définitive pour cet homme de détenir un animal. Pour la SPA de Périgueux qui s'est constituée partie civile durant le procès, c'est une décision historique : "Depuis 10 ans que je suis à la tête de la SPA mais c'est une première, très honnêtement je n'y croyais pas mais le tribunal nous a entendu, c'est une très très belle victoire". 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess