Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un manuel homophobe dans un lycée catholique de Quimperlé, la direction s'excuse

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Lundi 30 novembre, un élève du lycée Notre-Dame de Kerbertrand à Quimperlé a partagé sur les réseaux sociaux des extraits d'un manuel scolaire à disposition dans l'établissement, contenant des propos homophobes et sexistes. La direction s'est excusée ce mardi.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp - AltoPress

Lundi, la page Instagram "Le coin des LGBT" a dévoilé une série d'extraits d'un manuel à disposition des élèves du lycée Notre-Dame de Kerbertrand à Quimperlé (Finistère). Des extraits à caractère homophobes et sexistes, envoyés à la page par un élève. 

Le manuel mis à disposition dans le lycée présente de nombreux propos homophobes.
Le manuel mis à disposition dans le lycée présente de nombreux propos homophobes. - Capture d'écran Instagram

"L'homosexualité résulte d'une évolution psychique marquée par l'influence excessive ou insuffisante du père ou de la mère pendant l'enfance ; ou suite à des perversions d'adultes [...]. La tendance homosexuelle n'est donc pas voulue et ne rend pas spécialement heureux", peut-on lire dans le manuel. "Certains prétendent que l'homosexualité est normale. Pourtant, l'épanouissement sexuel n'est possible que dans l'altérité homme/femme", est-il encore écrit dans l'ouvrage. 

Des propos sexistes et culpabilisateurs

Au-delà des propos homophobes, la revue diffuse également des propos sexistes et qui entretiennent la culture du viol : "Microjupe, nombril à l'air, pantalon taille basse, string, décolleté vertigineux, dos nu - invitent à des suites voluptueuses. Tu passes pour une gamine frivole et disponible. Si on te drague, c'est ton problème."

Ces propos ont choqué beaucoup d'internautes. Face à la polémique, la direction de l'établissement s'est excusée. "_J'avais laissé cette revue à disposition des élèves. Elle est cousue d'approximations, d'affirmations caricaturales, de mélange de psychologie et de spirituel, d'erreurs...  _Je ne partage pas tout ce qui y est écrit et je n'ai plus d'idée arrêtée sur ces sujets", écrit Ghislain de Barmon sur Facebook

"Personnellement, et les élèves me connaissent, ma seule conviction est que dans toute relation, l'important est la délicatesse, l'écoute et l'attention de l'autre", ajoute le chef d'établissement. "Heureux que les élèves, avec de l'esprit critique, aient repéré les limites de cet écrit. Désolé de cette polémique", conclut-il. Ce mardi en fin d'après-midi, la publication était supprimée de la page Instagram.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess