Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un mois après les attentats, le rabbin de Caen se veut "français avant d'être juif"

mercredi 11 février 2015 à 18:28 Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Un mois après les attentats à Paris et les grands rassemblements qui ont suivi, France Bleu organise une journée spéciale "mieux vivre ensemble" ce jeudi. Le rabbin de Caen, Meyer Malka, revient sur ce qui a changé depuis ces événements pour la communauté juive de Caen et à la synagogue.

Le rabbin de Caen Meyer Malka.
Le rabbin de Caen Meyer Malka. © Facebook

C'est une journée spéciale "mieux vivre ensemble" sur France Bleu, un mois après les rassemblements qui ont suivi les attentats à Paris. La synagogue de Caen fait partie des sites particulièrement sensibles et désormais particulièrement protégés en Normandie. Le rabbin Meyer Malka l'assure, depuis les attentats, la communauté juive de Caen a pris conscience du danger : "Au moindre bruit, dans la synagogue, tout le monde sursaute ". Ces événements ont aussi suscité des réactions positives à l'égard de sa communauté observe le rabbin : "On a toujours entretenu le dialogue avec les autres communautés et, depuis janvier, on a vu des gestes spontanés de solidarité de tous bords ."

Injurié pour la première fois de sa vie

Avant les attentats, il n'avait jamais essuyé de réflexions à son égard mais depuis, il raconte avoir entendu des commentaires désobligeants, voire carrément insultants et racistes notamment gare Saint-Lazare à Paris récemment ou encore à Caen, où il raconte avoir été traité de "sale youpin ." Et de conclure : "Il ne faut pas généraliser, il faut simplement en parler mais les imbéciles seront toujours des imbéciles. Dans la synagogue, nous avons deux drapeaux français qui flottent en permanence. Nous sommes d'abord français et après juifs. "

Le rabbin de Caen, Meyer Malka

À LIRE AUSSI ►► Mieux vivre ensemble en Basse-Normandie