Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un mois de juillet finalement positif pour le tourisme en Charente-Maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le mois de juillet sera finalement positif pour le tourisme en Charente-Maritime. La fréquentation est en hausse par rapport à l'an dernier malgré un début de mois difficile. Mais les professionnels sont plus nuancés : sur l'Ile de Ré, il y aurait moins de monde que l'an dernier.

Sur le port de Saint-Martin-de-Ré, les professionnels du tourisme constatent une baisse de fréquentation
Sur le port de Saint-Martin-de-Ré, les professionnels du tourisme constatent une baisse de fréquentation © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Charente-Maritime, France

Le mois de juillet s'achève sur un bilan plutôt positif pour la Charente-Maritime selon Stéphane Villain, le président de Charentes Tourisme : "la fréquentation est meilleure que l'an dernier, l'hôtellerie de plein air affiche une hausse de 2%". Mais pas de triomphalisme, le mois de juillet 2018 n'avait pas été très bon et cette année, la saison a été lente à démarrer. Sur l'Ile de Ré, Didier Gireau le directeur de la Thalassothérapie l'Atalante à Sainte-Marie-de-Ré confirme : "_la première quinzaine a été compliquée_, et la seconde excellente. Le 14 juillet, nous étions loin d'afficher complet". 

Cette année, on a dû afficher complet une fois ou deux seulement en juillet. C'est un peu la tendance sur l'île de Ré, il y a moins de monde sur le port, moins de monde sur les pistes cyclables - Eliane Le Faou, directrice du camping "Les remparts" à Saint-Martin-de-Ré 

Derrière la tendance générale à la hausse, se cache une réalité plus contrastée : sur l'Ile de Ré, par exemple les professionnels du tourisme constatent une baisse de la fréquentation pour le mois de juillet. Au camping "Les Remparts" niché au sein de la citadelle, Eliane Le Faou, la directrice estime qu'elle a chuté de 2,5%. Les habitués étaient là, mais le camping n'a que rarement affiché complet. "Je _ne l'explique pas du tout, je sais qu'en Bretagne il y a plus de monde par exemple_. Les vacanciers ont peut-être préféré les régions un peu moins chaudes, peut-être aussi que les tarifs sont un peu élevés, les gens regardent un peu plus à la dépense". Mais la tendance est générale sur l'Ile de Ré dit-elle "il y a moins de monde sur le port, moins de monde sur les pistes cyclables". 

Beaucoup de places libres en terrasse en plein après midi sur le pont de Saint-Martin-de-Ré  - Radio France
Beaucoup de places libres en terrasse en plein après midi sur le pont de Saint-Martin-de-Ré © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Effectivement, Steve Savard qui loue des vélos sur le port de Saint-Martin-de-Ré évalue la baisse à 10% en juillet avec "moins de personnes qui viennent pour la journée sur l'Ile de ré, moins de balades de courte durée" surtout en début de mois. Pourtant le nombre de passage au pont de l'Ile de Ré au 28 juillet est en hausse de 1.15% par rapport à l'an dernier. "Les touristes sont là, mais la consommation a peut-être été moindre" avance Stéphane Villain le président de Charentes Tourisme. La directrice du camping "le rempart" Eliane Le Faou souligne que les séjours sont de plus en plus courts : "aujourd'hui on est dans une société où on attend _le dernier moment pour partir_, on attend la météo. Beaucoup de gens s'y prennent au dernier moment, c'est à dire qu'ils appellent aujourd'hui pour venir demain pour 4 personnes". 

Pas d'affolement toutefois, chacun sait bien que le mois d’août peut tout inverser, surtout si le soleil est au rendez-vous. "L_a saison est longue_" rappelle le loueur de vélo Steve Savard du magasin Yoo too "elle ne se terminera pas avant la Toussaint et depuis une petite semaine, ça s'anime, l'activité repart plutôt bien" dit-il.

Choix de la station

France Bleu