Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un Montbrisonnais recrute dans sa boulangerie... à Oslo !

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Julien, originaire de Montbrison, et Thomas, de région parisienne, ont ouvert une boulangerie à Oslo, en Norvège, il y a deux ans. Face à l'énorme succès de leur entreprise, les deux français cherchent de la main d'oeuvre, mais pas n'importe laquelle : il faut maîtriser le savoir-faire français.

Julien, un montbrisonnais qui a ouvert sa boulangerie à Oslo en Norvège.
Julien, un montbrisonnais qui a ouvert sa boulangerie à Oslo en Norvège. -

Montbrison, France

Il y a deux ans, les deux français se sont rencontrés à Oslo : Thomas vient de Villeneuve-la-Garenne, dans la région parisienne, et Julien est originaire de Montbrison dans la Loire. Ils ont tous les deux travaillé dans plusieurs boulangeries en Norvège avant de décider de se lancer.

En 2017, ils ont ouvert une boulangerie "Le Pain" reprenant le savoir-faire français : Julien le ligérien gère le côté production tandis que Thomas le parisien s'occupe de l'aspect entrepreneuriat. Ils n'ont pas pignon sur rue, mais fournissent des restaurants ou des cafés par exemple. "Nous sommes une boulangerie française, donc on fait du pain au levain, du pain de campagne, de la baguette..." explique Thomas.

Les deux boulangers veulent conserver le savoir-faire français. - Aucun(e)
Les deux boulangers veulent conserver le savoir-faire français. -

En deux ans, leur entreprise "Le Pain" connait un fort succès : entre 8 et 10 000 produits sont vendus toutes les semaines. Aujourd'hui, les deux français cherchent de la main d'oeuvre, mais pas n'importe laquelle : "On recherche une personne qui a un minimum d'expérience dans la boulangerie et éventuellement dans la pâtisserie. On recherche quelqu'un avec du savoir sur les produits français", détaille Thomas.

Mais pas que ! Si les deux boulangers expliquent qu'il n'est pas facile de trouver un boulanger qui ne travaille pas, ils ajoutent un autre paramètre à leur recherche : "C'est difficile de trouver des boulangers qui veulent voyager en même temps". La nouvelle recrue va devoir d'adapter à la culture scandinave, assez différente de la France.

Le savoir-faire français à l'étranger

Si les deux boulangers cherchent un autre boulanger français, c'est pour préserver le savoir-faire : "On se démarque parce qu'on a des bons produits, de bonne qualité, _on essaye de continuer notre production avec notre savoir-faire_. Il faut que ce soir fait à la main, c'est un produit qu'il faut comprendre", confient-ils.

En Norvège, ils ont pu constater la réputation du pain français et la reconnaissance historique pour les viennoiseries : "c'est une sorte de qualité ici". Pour eux, la fabrication du pain français à l'étranger a un fort potentiel, non seulement parce que tout le monde ne peut pas se déplacer en France pour profiter de nos produits, mais aussi parce que c'est un pain qui s'adapte très bien aux menus gastronomique, comme à la cuisine de la maison.