Société

Nouveau cas de grippe aviaire suspecté dans le Gers, à la frontière landaise

Par Clément Guerre, France Bleu Gascogne et France Bleu dimanche 11 décembre 2016 à 13:48 Mis à jour le dimanche 11 décembre 2016 à 15:04

La suspicion d'un nouveau cas de grippe aviaire à la frontière des Landes à Ségos dans le Gers.
La suspicion d'un nouveau cas de grippe aviaire à la frontière des Landes à Ségos dans le Gers. © Radio France - Maxppp

Suspicion d'un nouveau cas de grippe aviaire à la frontière des Landes dans le Gers : les canards de deux éleveurs de Ségos pourraient être infectés par le virus annonce la préfecture du Gers, ce dimanche.

Un nouveau cas de grippe aviaire est suspecté à moins de 3 km des Landes. Ce dimanche 11 décembre, la préfecture du Gers confirme la suspicion dans deux élevages différents à Ségos. Les deux élevages sont à quelques centaines de mètres l'un de l'autre.

Quelle souche du virus de la grippe aviaire ?

Selon les autorités sanitaires, il s'agirait d'une souche faiblement pathogène. Des analyses sont en cours ce dimanche, selon la préfecture du Gers, "les vétérinaires pensent qu'il s'agit du virus de la grippe aviaire." Mais des tests sont effectués pour déterminer s'il s'agit d'une souche H5N8 comme celles retrouvées dans les 3 foyers de grippe aviaire du Gers la semaine dernière.

Depuis vendredi dernier, les bâtiments des éleveurs concernés à Ségos sont complètement fermés. Aucun canard ne sort et personne n'est pour le moment autorisé à y entrer hormis les vétérinaires. La chambre d'agriculture du Gers rappelle qu'aucun canard ne doit être transporté à proximité. Ce dimanche les autorités dans le Gers annoncent aussi un périmètre de 5 km autour de Ségos. (5 km parce que le virus semble faiblement pathogène, le périmètre peut être élevé à 10 km lundi matin).

Un nouveau cas à 15 jours de Noël

La semaine dernière, dans les Landes comme sur tous le territoire national, le niveau d'alerte à la grippe aviaire est passé au risque élevé. Tous les canards, mais aussi vos poules par exemple, doivent être confinés dans un lieu clos. Si ce n'est pas le cas des poursuites peuvent être engagées, jusqu'à 1 500 euros d'amende par animal trouvé en liberté.

Ces précautions ont été prises parce que des foyers de grippe aviaire ont été détectés dans les départements proches des Landes. Le Tarn, le Gers et les Hautes-Pyrénées ont déjà dû abattre des milliers de canards. Très proche des Landes, trois élevages gersois ont été contaminés à Eauze par exemple le 26 novembre dernier.