Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un nouveau commandant pour l'Aramis à Cherbourg

-
Par , France Bleu Cotentin

Le lieutenant Pierre-Edouard Dolou a officiellement pris le commandement du patrouilleur côtier Aramis, ce jeudi sur la base navale de Cherbourg.

Le lieutenant Pierre-Edouard Dolou est le nouveau commandant du patrouilleur côtier Aramis (Cherbourg, octobre 2019).
Le lieutenant Pierre-Edouard Dolou est le nouveau commandant du patrouilleur côtier Aramis (Cherbourg, octobre 2019). © Radio France - Mahaut de Butler

Cherbourg, France

Le lieutenant Pierre-Edouard Dolou revient en territoire connu. Il avait déjà servi sur l'Aramis entre 2015 et 2017, en tant que chef du service pont-opérations. Ensuite, ce Finistérien de 33 ans a intégré l'école des officiers de gendarmerie (EOGN) à Melun, promotion colonel Beltrame, dont il est sorti cet été. 

Il a choisi la gendarmerie maritime par passion pour ce métier qui allie vie en mer et missions de gendarmerie. Parmi celles de l'Aramis, il y a la garantie de l'ordre public, la sauvegarde des vies humaines, l'assistances aux navires... En été, la surveillance est davantage tournée vers la plaisance, et vers la pêche en hiver. 

Patrouilles sur les routes migratoires

Une fois tous les mois et demi environ, le bâtiment traverse la Manche vers la mer du Nord, au large du Pas-de-Calais entre Boulogne et Dunkerque. "Face à la massification du flux migratoire vers l'Angleterre, on est déployés sur cette façade pour éviter qu'un drame se produise", explique-t-il. 

Il ne s'agit pas de forcer les migrants à revenir vers les côtes françaises S'ils refusent, ils sont escortés dans les eaux territoriales britanniques pour être pris en charge par la border force, la police aux frontières anglaise. "Notre priorité, c'est d'éviter qu'un migrant perde la vie en mer", conclut Pierre-Edouard Dolou.

L'Aramis est actuellement en avarie, mais devrait reprendre la mer dès le début du mois de novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu