Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un nouveau système de téléassistance dans le Lot pour permettre de diminuer les socillicitations des pompiers

-
Par , France Bleu Occitanie

Depuis le 1er janvier, le Conseil départemental du Lot a délégué le service de téléassistance à un partenaire extérieur. L’objectif est d’améliorer le système et diminuer les sollicitations des pompiers.

Désormais c’est la société Présence Verte qui prend en charge le service de téléassistance dans le département.
Désormais c’est la société Présence Verte qui prend en charge le service de téléassistance dans le département. © Maxppp - Thierry Garrot/MAXPPP

Lot, France

Le Conseil départemental du Lot et le SDIS 46, service départemental d’incendie et de secours, viennent de déléguer à la société Présence Verte le service de téléassistance. Il permet pour une personne âgée ou handicapée vivant seule de bénéficier d’un service de secours en cas de chutes ou de problèmes via un boîtier.

Une cellule d’écoute mise en place pour répondre aux appels 

2 000 personnes sont abonnées à ce service dans le Lot. Avant lorsqu’une alerte était lancée, les pompiers recevaient l’appel. Avec cette délégation, c’est désormais la société Présence Verte qui le traitera. Elle « bénéficie d’une cellule d’écoute que nous n’avions pas et bien souvent les pompiers recevaient les appels, explique Serge Rigal, président du Conseil départemental du Lot. Nous devions proposer ce système là et il ne peut se mettre en place que si on a un volume d’appels suffisant. Là, on est sur des plateformes nationales. »

« L’objectif pour nous est que les gens puissent vieillir à domicile »

Autre avantage, le système évolue. Désormais, il ne passera plus exclusivement par les lignes téléphoniques. Il sera donc toujours opérationnel. Mais pour cela, l’ensemble des abonnés devront changer leur boîtier. « L’objectif pour nous est que les gens puissent vieillir à domicile. Nous travaillons beaucoup sur le service à domicile et la téléassistance en fait partie. Et nous devons rester très performant » ajoute Serge Rigal.

Le prix évolue aussi. L'abonnement passe d’environ 25 € à 17,5 €.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu