Société

Un nouvel outil pour mieux gérer les besoins des pompiers de l’Indre

Par Géraldine Marcon et Michel Benoît, France Bleu Berry jeudi 12 juin 2014 à 17:24

Pompiers illustration

Les pompiers de l'Indre disposent désormais d’un outil adapté pour gérer leurs besoins en hommes pour les interventions. Ce logiciel a été officiellement présenté ce jeudi, il doit permettre de cibler le plus précisément possible les besoins donc d’envoyer les secours nécessaires rapidement.

Le nouveau logiciel a été a été installé au mois de décembre, il est déjà utilisé dans d’autres départements français. Ce système de traitement de l’alerte va remplacer un outil qui datait d’une vingtaine d’années et qui n’était donc plus adapté. Grâce à lui, le chef de salle qui gère les appels au 18 sait instantanément combien de pompiers sont disponibles partout dans le département.

Le logiciel permet également d’identifier immédiatement le numéro de téléphone de la personne à secourir, et une recherche sur la zone géographique est lancée pour mieux cerner le terrain de l’intervention. Ce n’est pas tout puisque ce système analyse les aptitudes et les spécialisations des pompiers disponibles pour alerter le nombre adéquat de secours mais aussi les profils les plus pertinents selon le type de sinistre.

pompiers alerte son 1

Une meilleure gestion des pompiers volontaires

Le logiciel simplifie avant tout la gestion du temps pour les pompiers volontaires . Ces derniers, qui représentent 80% des effectifs dans l’Indre, peuvent indiquer les jours et tranches horaires où ils sont disponibles et ainsi être identifiés si besoin. Cela permet aussi de mieux gérer les choses car le système s’adapte aux véhicules et lance l’appel uniquement au nombre de volontaires nécessaire . Auparavant, tous les pompiers volontaires étaient bipés à chaque alerte mais seuls les premiers arrivés partaient en intervention, les autres s’étaient déplacés pour rien.

Ce nouvel outil de traitement de l’alerte a coûté 2,67 millions d’euros , une somme financée en grande partie par le département (67%), l’État (11%) et un par emprunt du centre opérationnel départemental d'incendie et de secours. L’investissement devrait de tout façon permettre de réaliser des économies. En effet, en appelant moins de pompiers volontaires pour chaque intervention, les secours réduiront le montant des indemnisations à verser. Les pompiers de l’Indre réalisent entre 30 et 40.000 interventions par an .

pompiers alerte (2) Lieutenant

Le reportage de Michel Benoit.