Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un pacte de quatre milliards d'euros pour les quartiers populaires d’Île-de-France

-
Par , France Bleu Paris
Saint-Ouen, France

Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, a détaillé ce mercredi 26 février, les mesures de son "Pacte pour les quartiers populaire" à quatre milliards d'euros.

Jean-Marc Mormeck, Valérie Pécresse et Farida Adlani au siège du conseil régional d’Île-de-France
Jean-Marc Mormeck, Valérie Pécresse et Farida Adlani au siège du conseil régional d’Île-de-France © Radio France - Hajera Mohammad

Valérie Pécresse, présidente (Libres !) du conseil régional d’Île-de-France a présenté ce mercredi les dispositifs 2020 de sa politique en faveur des quartiers populaires franciliens. Un "pacte" de 4 milliards d'euros dont 1,3 milliard a, en réalité, déjà été dépensé et avec des mesures déjà annoncées dans le passé.

Sécurité

La région a décidé de travailler avec l'association parisienne "Les mères combattantes" pour mener des interventions dans les lycées, faire de la prévention, pour lutter contre le phénomène de rixes entre bandes qui ont fait plusieurs jeunes victimes depuis l'an dernier dans la région. 

Le conseil régional propose aussi une enveloppe de 30 millions d'euros pour financer tous les commerçants, les médecins qui auraient besoin de s'équiper d'une caméra de vidéo-surveillance.

L'arrêt à la demande pour les femmes dans les bus des lignes régionales, testé depuis plusieurs mois, sera généralisé.

Laïcité et Fraternité

"Tout ceux qui bénéficient d'une subvention de la région s'engagent à signer une charte sur la laïcité et sur la prévention de la radicalisation", rappelle Valérie Pécresse en évoquant les associations mais surtout les clubs sportifs. 

La présidente de région a décidé de reprendre une mesure du plan Borloo sur les banlieues (plan que l'État n'a finalement pas retenu) : elle va créer des "Maisons des Marianne" dans chaque quartier populaire pour y accueillir des associations dirigées ou développées par des femmes.

Logement

"La mixité sociale", c'est la grande priorité de la présidente de région. Elle annonce une enveloppe de 235 millions d'euros (déjà dépensés depuis 2016) pour la construction de nouveaux éco-quartiers mais à condition qu'un plafond de 30% de logements sociaux maximum soit fixé dans ces quartiers. "Je refuse qu'il y ait des ghettos urbains avec 60% ou 70% de logements sociaux et qui font fuir les classes moyennes et baissent le niveau des écoles". Reste à convaincre les maires.

Pour attirer les infirmiers et les aide-soignants qui manquent tant dans certaines communes, la région est prête à leur construire 11 000 logements grâce à Action Logement (le 1% logement) mais à condition là encore, que les maires mettent les terrains gratuitement à sa disposition. Ces professionnels de la santé seront également prioritaires pour les logements sociaux financés par la région.

Un plan de rénovation des _"passoires thermiques"_qui représentent 50 000 logements en Île-de-France sera voté lors de la prochaine séance du conseil régional 

Réussite

La région avait déjà annoncé une enveloppe de 500 millions d'euros "pour la réussite éducative" des jeunes. Un budget qui doit permettre de créer 32 nouveaux internats (3 000 places). Le conseil régional va aussi payer le permis de conduire à tous les jeunes inscrits dans les missions locales ou dans une école de la deuxième chance. Près d'1,5 million d'euro sera consacré pour "coacher" ceux ou celles qui veulent créer leur entreprise et pour les financer via des micro-crédit notamment grâce à l'ADIE une association qui oeuvre déjà dans ce domaine depuis plusieurs années.

Un fonds culturel

Enfin, la région promet de financer le développement d'équipements sportifs, notamment des stades inter-quartiers et de créer un fonds pour le spectacle vivant de 500 000 euros par an. Jean-Marc Mormeck, ancien champion de boxe, et délégué régional aux quartiers populaires, sera chargé de le mettre en place et de lancer un appel à projets. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu