Société

Un plan contre les déserts médicaux en Auvergne-Rhône-Alpes

Par Marie Blondiau, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 22 septembre 2016 à 3:48

Un médecin sur cinq a plus de 60 ans dans la région, en Haute-Loire la moitié a plus de 60 ans
Un médecin sur cinq a plus de 60 ans dans la région, en Haute-Loire la moitié a plus de 60 ans © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Le nouveau plan santé, qui coûtera entre 15 et 20 millions d'euros, doit être voté ce jeudi au conseil régional.

Une fois n'est pas coutume, sur les questions de santé, Laurent Wauquiez ne revient pas sur les orientations de la précédente majorité en Auvergne-Rhône Alpes. Le plan qui doit être présenté ce jeudi en séance plénière prévoit surtout une accélération des dispositifs déjà en place.

  • En milieu rural, 14 maisons de santé seront financées en 2017 contre 7 en 2016. Un projet doit voir le jour à Pouilly-sous-Charlieu par exemple, dans le Roannais. Dans les zones urbaines sensibles, 7 centres de santé seront soutenus par la région en 2017, contre 4 cette année.

"Aujourd'hui les médecins ne veulent plus être seuls" Laurent Wauquiez

  • La région va doubler ses aides à l'investissement dans le secteur médical, elles passent de 100.000 à 200.000 euros.

  • 100 bourses seront financées en 2016 pour les stagiaires en médecines générale qui s'installent dans les déserts médicaux (contre 50 en 2015). Les montants augmentent de 50%, pour atteindre 600 euros mensuels. Les places en écoles d'infirmières doivent aussi augmenter. Idem pour les formations médico-sociales type aide-soignante (plus de 500 places supplémentaires déjà cette année).

Partager sur :