Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un policier niortais médaillé pour son acte de courage

mardi 4 décembre 2018 à 18:14 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

Le capitaine Nicolas Fravel était intervenu le 23 octobre dernier pour maîtriser l'auteur d'une agression au couteau en centre-ville de Niort. Il n'était pas en service à ce moment-là. Pour ce geste, il a reçu ce mardi la médaille pour actes de courage et de dévouement.

Le capitaine Nicolas Fravel, 45 ans, a reçu ce mardi la médaille pour actes de courage et de dévouement.
Le capitaine Nicolas Fravel, 45 ans, a reçu ce mardi la médaille pour actes de courage et de dévouement. © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Un policier niortais honoré, ce mardi, à la préfecture des Deux-Sèvres. Le capitaine Nicolas Fravel a reçu la médaille pour actes de courage et de dévouement. Le mardi 23 octobre dernier, il vient de finir son travail. Il fait une course en centre-ville quand il est témoin d'une agression. "Il y a des gens qui crient, qui hurlent, des chiens qui aboient. Je vois qu'un individu est blessé par des coups de couteau"

Le policier se rend alors à la librairie des Halles où l'auteur s'est réfugié. "Au début je n'ai pas eu besoin de le maîtriser. Il était calme. Après la situation a un peu dégénéré et il a fallu que j'insiste de manière plus forte mais il n'avait plus son couteau et j'ai pu le maîtriser sans difficulté", raconte-t-il.

"Je ne suis pas un héros. Ce que j'ai fait, c'est ce que tout policier aurait fait"

"Je ne suis pas héros", lance tout de suite Nicolas Fravel. "Ce que j'ai fait, c'est ce que tout policier aurait fait". Un fonctionnaire qui s'est retrouvé dans une situation inédite. Il n'était pas en service, n'avait pas son arme. "J'ai vécu plein de situations difficiles, violentes mais il y avait toujours les collègues à côté, le matériel, l'arme en cas d'absolue nécessité. Là j'avais juste mon vélo et mon casque", explique celui qui a passé une grande partie de sa carrière en région parisienne. Il se dit "fier" d'être médaillé et "content pour mon institution".

Dans son discours, la préfète des Deux-Sèvres Isabelle David a salué "son courage et son sang-froid. Dans la période que nous vivons, il est important de pouvoir honorer des comportements exemplaires comme celui de Nicolas Fravel".