Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un policier vauclusien témoigne de son travail et de sa vie au quotidien

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Les policiers acceptent rarement de parler de leur travail. Ils sont pourtant fiers d'exercer ce métier de passion, de plus en plus difficile. La vague de suicide enregistrée depuis le début de l'année libère sans doute un peu plus la parole. Thibault est policier depuis 30 ans. Il témoigne.

Thibault 50 ans, policier par passion depuis 30 ans, préfère témoigner dans l’anonymat
Thibault 50 ans, policier par passion depuis 30 ans, préfère témoigner dans l’anonymat © Radio France - Daniel Morin

Vaucluse, France

La vague de suicide qui touche la police nationale (28 policiers se sont suicidés depuis le début de cette année) en dit long sur le mal-être qui frappe ces hommes et ces femmes, au service de tous. Missions difficiles, horaires de travail, manque de repos, vie familiale chamboulée... le quotidien du policier -ou de la policière- n'est vraiment pas facile. Pourtant, rares sont les professionnels qui acceptent de témoigner, de fendre l'armure. C'est le cas de Thibault, policier vauclusien depuis plus de 30 ans. La journée de travail, le retour à la maison, la présence de l'arme, l'appel au suicide lancé par des manifestants... de tout cela, il accepte de parler au micro de France Bleu.   

Le témoignage de Thibault, policier vauclusien depuis 30 ans et toujours passionné au micro de Daniel Morin

Choix de la station

France Bleu