Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un pompier de Côte-d'Or récompensé pour sa bravoure

-
Par , France Bleu Bourgogne
Chevigny-Saint-Sauveur, France

A l'occasion de la journée mondiale des sapeurs-pompiers, plusieurs professionnels de Côte-d'Or vont recevoir une décoration pour leurs services. Parmi eux, le caporal Charles Blardone, 31 ans, pour avoir sauvé une famille lors d'une intervention.

Le caporal Charles Blardone
Le caporal Charles Blardone © Radio France - Lisa Guyenne

Sauvetage in extremis

Il s'en souvient comme si c'était hier : le 19 janvier 2017, à 18 heures 10, lui et son équipe est appelé à Longvic, pour une intoxication au monoxyde de carbone. L'alerte vient d'une médecin de SOS Médecins.

"Nous sommes arrivés et avons directement vu la gravité de la situation. Il y avait trois petits enfants, conscients, dans la maison, et deux personnes inconscientes dans le séjour - le père et sa fille aînée de 16 ans, je crois. Heureusement, ça s'est bien terminé cette fois-ci."

Et ce grâce à la rapidité de l'intervention : en moins de 10 minutes après l'appel, les pompiers étaient sur place.

"La famille avait appelé SOS médecins en début d'après-midi parce qu'ils avaient des maux de tête et des nausées. L'intoxication, on le soupçonne, a commencé en début d'après-midi... Et on est arrivé vraiment en dernier recours."

Un sauvetage in extremis qui vaut aujourd'hui, à Charles Blardone et son coéquipier, la médaille de bronze pour un acte de courage et de dévouement.

"On est d'abord fier de l'intervention. La médaille, c'est un plus. Déjà, on est fier d'être reconnu, qu'on nous dise : tu as bien fait, tu as sauvé la vie de cette famille, tu as répondu présent le jour J."

Changer de métier ? Impossible !

C'est en tout cas une belle récompense pour ce caporal de 31 ans seulement, pour qui devenir pompier était un rêve de gosse. "C'était peut-être bien une vocation. J'ai commencé il y a presque 10 ans maintenant, à Paris, et je suis à Dijon depuis trois ans maintenant. En rentrant je ne connaissais rien, et maintenant, je ne pourrais pas changer de travail... Ce n'est pas possible !" sourit-il.

Il exerce ce métier-passion avec les 23 autres pompiers professionnels de la caserne de Chevigny-Saint-Sauveur, qui effectuent plus de 2000 interventions chaque année. En Côte-d'Or, on compte 300 pompiers professionnels complétés de 1 400 pompiers volontaires. L'an dernier, 25 000 interventions ont été réalisées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu