Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un programme d'échanges étrangers pour apprentis 100% nancéien

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La Ville de Nancy, le Rotary Club et la Chambre des métiers et de l'artisanat vont signer un partenariat cette semaine pour mettre sur pied un système d'échanges entre apprentis nancéiens et étrangers venant des villes jumelées avec la cité ducale.

Jean-Paul Daul, président de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Meurthe-et-Moselle et la gérante du salon de coiffure Mary Coiffe les hommes Rachel Klein.
Jean-Paul Daul, président de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Meurthe-et-Moselle et la gérante du salon de coiffure Mary Coiffe les hommes Rachel Klein. © Radio France - Marie Roussel

Nancy, France

C'est un projet de longue haleine, sur lequel la coiffeuse nancéienne Rachel Klein a travaillé pendant près de deux ans. La gérante du salon Mary coiffe les hommes, place Saint-Epvre, est heureuse de le voir concrétisé cette semaine. La Ville de Nancy, le Rotary Club et la Chambre des métiers et de l'artisanat vont signer une convention pour mettre sur pied un système d'échanges internationaux destinés aux apprentis

Inciter les apprentis à être mobiles

"J'avais envie de développer les échanges étrangers entre apprentis, je sentais l'importance de développer ce système. Il faut vraiment essayer de les pousser à partir, à travers toutes les initiatives possibles", explique Rachel Klein. Aujourd'hui "tout le monde", enfin un certain public, d'études supérieures y a accès, facilement et sans difficulté, il semble que pour les apprentis : il faille un petit coup de pouce." "Le métier vient en découvrant autre chose, aujourd'hui il faut être mobile", abonde Jean-Paul Daul le président de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Meurthe-et-Moselle.

Ainsi, à partir de l'année prochaine, la ville de Nancy accueillera des jeunes apprentis de 18 à 25 ans, venant des villes jumelées de la cité ducale. Le premier à inaugurer l'expérience s'appelle Kanta, c'est un jeune coiffeur japonais de Kanazawa qui débarquera en mars prochain en Lorraine. Le Rotary Club se chargera de trouver le gîte et le couvert dans une famille d'accueil, la municipalité offrira les entrées gratuites dans les musées municipaux et le pass transports. Enfin, la Chambre des métiers et de l'artisanat du département accueillera l'apprenti au centre de formation et lui dispensera des cours.

"Stimuler la filière"

Une fois cette première expérience réalisée, les apprentis français pourront partir à leur tour. Objectif : redynamiser la filière, encore mésestimée selon Rachel Klein. "Ça fait partie de tout un faisceau de stimulation pour la filière en particulier qui doit être un peu plus vendeuse et doit faire un peu plus rêver les jeunes. On a remarqué des difficultés de recrutement mais c'est petite pierre par petite pierre qu'on poussera la jeunesse à se former de manière qualitative", conclut Rachel Klein avec optimisme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu