Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un projet de construction d'une salle polyvalente en bordure d'une oliveraie à Saint-Bénézet déjà contesté

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Il souffle comme un vent de colère à Saint-Bénézet (Gard). Pas encore le gros temps, mais une association proteste contre le projet de la mairie de construire une salle polyvalente. Située au beau milieu du village de 295 habitants, on déplacerait une dizaine d'oliviers plantés après le gel de 1956.

L’association "l'olivier de Saint-Bénézet" résolus (Gard).
L’association "l'olivier de Saint-Bénézet" résolus (Gard). © Radio France - Ludovic Labastrou

L'oliveraie de la discorde à Saint-Bénézet (mi-chemin entre Nîmes et Alès). Le maire, Jérôme Baron, veut créer (dans les deux-trois ans) une salle polyvalent en plein cœur du village (295 Habitants). Rien à dire ? Pas sûr. Même si ce n'est qu'un projet - dans les deux-trois ans dit-il - une association, "l'Olivier de Sait-Bénézet" (montée à la hâte pour la circonstance) rue dans les brancards. Pour faire de la place, il faudra déplacer une partie des oliviers plantés après le fameux gel de 1956. 

"Les élections ont eu lieu, je n'ai pas le souvenir que cette construction figurait dans le programme de la liste élue."

Saint-Bénézet, village tranquille, déchiré par un coup de tonnerre quand le projet "tenu à bas bruit" s'est propagé. Une salle polyvalente de 260 m² entre la nouvelle école et l'ancien temple. Cris d'orfraie des 25 membres de l'association.Première contre-attaque : une pétition avec près de 800 signatures, pas toutes du village reconnaît-on. La parcelle AC38, lieu d'implantation et sa cinquantaine d'oliviers, moins moins d'une dizaine déplacés affirme le maire. Ah bon ! Jean-Marc Berquet.

Reportage dans l'oliveraie de Saint-Bénézet (Gard).

"Pas de commentaire, on travaille à un projet intégré dans son environnement."

"Quand c'est flou, il y a un loup". Le prix 300.000 euros, moins ? Un loup et - apparemment - pas de consultation des villageois. La querelle se videra devant le tribunal administratif . "C'est sûr et on fera rempart de nos corps lors du déplacement éventuel des oliviers". Le maire, Jérôme Baron, choisit le silence et travaille à ce qui pour l'heure n'est pas encore sorti des cartons. Un projet sans doute ne nie pas l'association "l'olivier de Saint-Bénézet" mais "c'est une nébuleuse". Par exemple "combien d'oliviers déplacés" parmi la cinquantaine présente ?

Jacques Chardounaud, président "L'olivier de Saint-Bénézet".

"On y vient s'y détendre même des villages alentours."

Des oliviers déplacés qui seraient éventuellement replantés aux côtés de la station d'épuration du village, "on a connu mieux". Ils rejoindraient d'autres oliviers déplacés à l'occasion de la construction de la nouvelle école (même si un jardin partagé a été créé). Une salle polyvalente "qui n'est pas indispensable pour le village" et qu'en plus, "on pourrait tout à fait faire ailleurs". 

Crime lèse-poumon-vert de Saint-Bénézet (Gard).

Une cinquantaine d'oliviers plantés après le fameux gel de 1956.
Une cinquantaine d'oliviers plantés après le fameux gel de 1956. © Radio France - Ludovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess