Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un projet de résidence étudiante contesté au Mans

-
Par , France Bleu Maine

Dans le quartier du Ribay, près du campus universitaire du Mans, le projet d'une résidence étudiante est contesté par des riverains. Ils jugent démesuré l'immeuble de 16 mètres de haut et demandent à la ville d'annuler le permis de construire. Le maire ne ferme pas la porte à des modifications.

La résidence de 16 mètres de haut serait construite le long de cette rue.
La résidence de 16 mètres de haut serait construite le long de cette rue. © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

Un comité de riverains s'oppose à la construction d'un immeuble de 145 chambres pour étudiants sur un terrain aujourd'hui intégré à un parc, dans le quartier du Ribay au Mans.

Aujourd'hui le terrain concerné est une grande pelouse plantée de quelques cerisiers. La parcelle ne fait pas partie du parc, elle est constructible, les riverains le reconnaissent. Mais ce n'est selon eux pas une raison pour construire une "barre" de 16 mètres de haut qui serait le plus grand bâtiment du quartier constitué de pavillon et d'immeubles de bureau d'un ou deux étages. Ces riverains ont déposé un recours gracieux pour obtenir l'annulation du permis de construire, quitte à ce qu'un second projet plus petit soit déposé.

"Je peux comprendre..."

Bernard Breux, adjoint à la nature en ville, a écrit au maire Stéphane Le Foll pour relayer les inquiétudes des riverains et les siennes - lui aussi juge le projet trop volumineux pour l'endroit. Le maire défend la décision de construire sur ce terrain plutôt que sur des terres agricoles mais il reconnait deux problèmes. "La hauteur, je peux comprendre que c'est un élément contestable. Ça s'est fait sans concertation, c'est assez déplorable. On va essayer de regarder ça."

Bernard Breux y voit "une première avancée" mais pense "qu'il faut au moins surseoir à l'autorisation de construire et attendre le nouveau projet avant de donner une quelconque autorisation".

Choix de la station

France Bleu