Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Avec le radar tourelle expérimenté dans les Vosges : "des comportements ont changé "selon le maire du Thillot

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

Le gouvernement s'apprête à déployer 400 radars "nouvelle génération" en France, l'un de ces appareils est expérimenté au Thillot dans les Vosges depuis mars 2018. Si la préfecture vosgienne déclare en pas pouvoir communiquer un bilan de l'expérimentation, le maire a observé, lui, des changements.

Le radar tourelle est en expérimentation depuis mars 2018 au Thillot dans les Vosges
Le radar tourelle est en expérimentation depuis mars 2018 au Thillot dans les Vosges © Radio France - Lucas Valdenaire

Vosges, France

400 radars, "nouvelle génération "vont être installés cette année en France et trois fois plus d'ici 2020, selon des informations de Franceinfo. Des radars "qui peuvent scanner jusqu'à huit voies de circulation et plusieurs véhicules en simultané", "distinguer une moto, d'un camion ou d'une voiture. Homologués pour l'instant pour contrôler la vitesse, ils peuvent déceler d'autres infractions comme le port de ceinture, les dépassements et le respect des distances de sécurité..." 

Expérimenté dans les Vosges sur un axe accidentogène 

Dans les Vosges, un radar tourelle est en expérimentation depuis le 22 mars 2018, il y a un an, au carrefour de la RN66 et de la RD48 au Thillot. Lors de son installation, la préfecture expliquait qu'il s'agit ici d'un "des axes de circulation les plus accidentogènes du département, de 2010 à 2018, près de 20 victimes dont trois morts y ont été enregistrées". 

Il y a un an encore, la préfecture évoquait une phase d'expérimentation de deux mois au minimum, aujourd'hui, joints par téléphone, les services confirment que le radar tourelle est "toujours expérimenté au Thillot et qu'ils n'ont pas de bilan à communiquer." 

Le maire du Thillot, Michel Mourault, lui, déclare ne pas avoir non plus de bilan officiel de l'expérimentation, mais il confie avoir observé des changements d'attitude chez de nombreux conducteurs. "L'effet dissuasif est évident", assure l'élu vosgien

"Quand les conducteurs voient ce monstre posé sur un pylône à quatre mètres de hauteur, ça interpelle", poursuit Michel Mourault, "et certains comportements ont changé", selon lui, comme le respect du feu rouge ou le port de la ceinture de sécurité, un peu moins pour la vitesse, observe encore le maire, qui attend la décision du préfet sur la suite de cette expérimentation.