Société

Un rapport pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 14 avril 2015 à 8:26

La chasse au gaspillage alimentaire est lancée par le gouvernement - illustration
La chasse au gaspillage alimentaire est lancée par le gouvernement - illustration © MaxPPP

Guillaume Garot, ancien ministre délégué à l'Agroalimentaire et actuel député socialiste de Mayenne, remet ce mardi au gouvernement son rapport sur le gaspillage alimentaire. En moyenne, chaque Français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture par an.

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ? Des propositions sont rendues ce mardi au gouvernement, dans le rapport rédigé par le député PS de Mayenne Guillaume Garot. Il y rappelle que le gaspillage alimentaire a été multiplié par deux en quarante ans.  

La grande distribution au centre du problème

Chaque maillon de la chaîne a, selon ce rapport, une responsabilité dans ce grand gâchis qui coûte également cher : 160 euros par an et par personne jetés à la poubelle. Il s'agit donc pour Guillaume Garot d'un "enjeu de pouvoir d'achat".  

Les consommateurs ont selon le député bien souvent les yeux plus gros que le ventre lorsqu'ils font leurs courses. Les commerçants gèrent mal leurs stocks, Les agriculteurs, faute de prix d'achat rémunérateurs, laissent parfois pourrir leurs productions. 

Mais la mesure prioritaire du rapport concerne la grande distribution. L'ancien ministre souhaite interdire aux enseignes de jeter l'alimentation, et les obliger à donner les invendus aux associations.  

Une mesure très populaire 

Le Sénat a justement autorisé vendredi dernier, à l'unanimité et sous les applaudissements, les supermarchés à distribuer les invendus alimentaires à des associations, à l'occasion de l'examen sur le projet de loi Macron. Pour que cette disposition puisse entrer en vigueur, il faut qu'elle soit également votée à l'Assemblée nationale. 

Un élu de Courbevoie (Hauts-de-Seine), Arash Derambarsh, a mené une expérience dans sa ville où il a pu distribuer chaque jour plus de 500 euros de nourriture . Il a lancé en faveur de cet amendement une pétition qui a reçu 170.000 signatures.