Société

Un "repair truck" à Nantes !

Par Sarah Vildeuil, France Bleu Loire Océan lundi 3 octobre 2016 à 4:00

Le magasin Envie 44 à Saint-Herblain, à côté de Nantes
Le magasin Envie 44 à Saint-Herblain, à côté de Nantes © Radio France - Sarah Vildeuil

La Fédération solidaire Envie 44 sillonne les routes de France à bord d'un "repair truck". Cette association qui répare les appareils électroménagers destinés à la casse s'arrête lundi 3 octobre à Nantes pour sensibiliser la population. Il existe aussi un magasin dans l'agglomération.

Si votre lave-linge est tombé en panne, vous pourrez apprendre à le réparez lundi 3 octobre à Nantes, place du Commerce. C'est une des étapes du tour de France de la Fédération solidaire Envie avec un "repair truck". Près de 40% des consommateurs ne réparent pas un objet en panne à cause du prix. À Nantes, il existe une enseigne depuis 25 ans où des appareils destinés pourtant à la casse sont retapés.

Des appareils d'occasion comme neufs

Le magasin Envie 44 de Saint-Herblain ressemble à un magasin d'électroménagers classique, sauf qu'ici, tous les appareils sont d'occasion. "Ces appareils viennent des services après-vente des grandes surfaces ou encore de déchetteries, explique Jean Philippe Sellier, responsable de l'enseigne Envie 44 à Nantes. Nous recevons aussi des dons de nos clients."

Certains clients veulent éviter le gaspillage ou trouver des produits moins chers. D'autres demandent seulement des conseils. Dans les rayons, Vanessa cherche une machine à laver. Elle a déjà acheté ici un frigo et une cuisinière. "Je n'ai jamais eu à faire réparer le matériel. Quand il a éventuellement lâché, c'est parce qu'il avait de longues années derrière lui."

Une partie des 400 m² de stockage du magasin Envie 44 de Saint-Herblain - Radio France
Une partie des 400 m² de stockage du magasin Envie 44 de Saint-Herblain © Radio France - Sarah Vildeuil

8 000 appareils en 2016

D'ici la fin de l'année 2016, Envie 44 aura rénové et revendu 8 000 appareils à Nantes et à Saint-Nazaire. Ces dix dernières années, la structure d'insertion professionnelle a doublé ses effectifs, de 40 à 90.