Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un restaurateur attaque en référé l'obligation du port du masque à Annecy

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

A Annecy, le port du masque est obligatoire dans tout le centre-ville depuis le mardi 4 août. Pour certains, l'arrêté mis en place durant la période estivale et touristique n'est plus d'actualité. Un restaurateur porte le sujet devant le tribunal administratif.

Le port du masque est obligatoire depuis le 4 août dernier, certains voudrez voir son utilisation limité aux heures d'affluence.
Le port du masque est obligatoire depuis le 4 août dernier, certains voudrez voir son utilisation limité aux heures d'affluence. © Radio France - Richard Vivion

Alors que la propagation du coronavirus repart à la hausse, l'obligation du port du masque est de plus en plus contestée. A Annecy, un restaurateur a décidé de saisir la justice. Mardi dernier, François Stefanaggi, gérant de deux restaurants en centre-ville a déposé un référé auprès du tribunal administratif de Grenoble pour un allègement du port du masque dans le centre-ville. D'autres villes comme Dijon, Strasbourg et Lyon ont dû modifier leurs arrêtés préfectoraux jugés trop contraignants.

"Quand on marche dans le centre-ville d'Annecy après 17 heures ou à 4 heures du matin, le port du masque n'a pas vraiment d'intérêt." - François Stefanaggi, co-gérant du restaurant Vinistrot

ÉCOUTEZ - "Le port du masque n'est pas légitime dans toutes les circonstances"

François Stefanaggi, gérant d'une crêperie et du restaurant Vinistrot dans le centre d'Annecy estime qu'avec la fin des vacances d'été et la reprise de l'école, il est possible de respecter les distances sociales dans les rues du centre-ville, sans masques.

Surtout, il craint des sanctions abusives dans les quartiers où le masque est obligatoire. En cause : le flou de l'arrêté préfectoral concernant le fait de manger, boire ou fumer lorsque le port du masque est obligatoire. "Il faut une refonte de l'arrêté préfectoral pour que le préfet précise si on peut prendre un médicament, manger une glace, boire une bouteille d'eau. Vous imaginez une personne prendre sa ventoline et se faire verbaliser ?!" conlut François Stefanaggi, co-gérant du restaurant Vinistrot.

Actualisation le 10 septembre : le référé a été rejeté par le tribunal administratif de Grenoble. la justice estime que l'arrêté en cours à Annecy ne va pas à l'encontre des libertés fondamentales de chaque individu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess