Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

TEMOIGNAGES FRANCE BLEU - Le désarroi de plusieurs clients du constructeur "Demeures berrichonnes"

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

La société castelroussine "Demeures berrichonnes" est pointée du doigt par plusieurs clients. Travaux en retard, indemnités de chantier non payées : les motifs de mécontentement sont nombreux.

Les futurs propriétaires sont censés rentrer fin novembre dans leur nouvelle maison... Il y aura au moins 8 mois de retard
Les futurs propriétaires sont censés rentrer fin novembre dans leur nouvelle maison... Il y aura au moins 8 mois de retard © Radio France - Jérôme Collin

Châteauroux, France

Des années de sacrifices, pas de vacances depuis plusieurs années, des heures supplémentaires : tout ça pour faire construire une maison. C'est le projet d'une vie pour de très nombreuses familles. Un projet qui vire au cauchemar pour plusieurs clients de "Demeures berrichonnes". Sur France Bleu Berry, certains acceptent de témoigner après avoir créé un groupe Facebook pour échanger sur leur situation.

Des retards de chantier parfois conséquents

Marine et Arthur* ont fait construire près de Saint-Maur. "C'est le projet d'une vie. On n'achète pas une baguette de pain. On y a réfléchi pendant plusieurs années", confie le couple. Marine et Arthur veulent s'installer dans une maison pour élever leurs trois filles. "Tout se passait bien au début. Et puis tout a pris du retard. En août 2018, j'ai dit qu'il me fallait la maison. J'avais inscris mes enfants à l'école, à 600 mètres de là. nous a dit de poser le préavis, on l'a fait et on pensait que ça allait être bon. Et ce n'était pas terminé. _On s'est retrouvé à la rue_", confie le couple.

TÉMOIGNAGE - "On s'est retrouvés à la rue" : la galère d'une famille avec trois enfants

Les parents d'Arthur hébergent la petite famille. Une solution qui doit être temporaire mais qui dure depuis déjà un an. "La maison est terminée mais il nous manque les clés et le certificat de conformité", souligne Arthur. Une situation frustrante d'autant qu'il a déjà remarqué des défauts à l'intérieur de l'habitation.

En attendant, les parents et des trois enfants dorment dans une chambre de 11 mètres carré

C'est fatiguant, énervant et surtout décevant.  On a tout fait pour avoir la maison de nos rêves. On a travaillé beaucoup pour ça"

Des témoignages comme celui de Marine et Arthur, France Bleu Berry en a recueilli d'autres et a pu en consulter sur des groupes Facebook. Près de Bourges, la maison de Louise et Nicolas est loin d'être achevée. Théoriquement, ils doivent y emménager à la fin du mois de novembre. Un rapide coup d’œil montre bien que le délai ne sera pas tenu. 

- - Radio France
- © Radio France - Jérôme Collin

"On va pouvoir dormir sous la tente au rez-de-chaussée en novembre", préfère ironiser Louise. Un trait d'humour pour essayer de tenir le coup. Car la fatigue physique et l'usure psychologique sont forcément au rendez-vous, après de longs mois de galère. Aujourd'hui, le couple voit enfin une porte de sortie. Ils ont décidé de faire eux-même appel à des artisans pour accélérer le chantier.

REPORTAGE - "Au moins 8 mois de retard" : la galère d'un couple berrichon pour la construction de leur maison

"Est-ce qu'il vaut mieux un truc qui ne viendra pas et se dégoûter de ce projet de vie ou alors perdre de l'argent mais pour enfin finir ce projet ?", interroge Louise. "On paye un crédit tous les mois pour rien. On paye un loyer à côté, on paye deux fois des impôts puisqu'on est propriétaire du terrain et locataire à côté", poursuit la jeune femme.

Une gestion qui pose beaucoup de questions

Demeures berrichonnes est une société basée à Châteauroux. Jusqu'au mois de mai 2019, elle était dirigée par un conseiller municipal d'opposition à Vierzon. Il a laissé l'affaire à son frère. Il a créé une autre entreprise, toujours dans le domaine de la construction. Contacté, l'homme nie toutes les accusations portées contre sa société et explique ne plus en être le responsable.

* Les prénoms ont été modifiés à la demande des personnes interviewées

Choix de la station

France Bleu