Société

Un robot pour traire les vaches est-il compatible avec la fabrication du Comté?

France Bleu Besançon mercredi 5 mars 2014 à 6:00

Affinage Comté
Affinage Comté © Creative commons

Le tribunal de Grande Instance de Besançon doit se prononcer sur le cas d'un GAEC du Haut Doubs qui a investi dans un robot de traite pour son troupeau.

Le problème c'est que le cahier des charges de l'AOP Comté interdit l'utilisation d'un tel matériel. Les deux agriculteurs installés à Ouvans ont donc entamé une procédure devant le tribunal, qui avant de trancher, a ordonné une expertise.

"C'est interdit!"

Le cahier du charge du comté impose une traite deux fois par jour, matin et soir, à heures régulières alors que le robot fonctionne en libre service pour les vaches qui viennent se faire traire, sans intervention humaine. Pour Claude Vermot Desroches, le président du Comité interprofessionnel du comté, pas question de tolérer ces pratiques.

Robot de traite comté son

De l'autre côté de la frontière, l'interprofession du gruyère suisse qui avait d'abord toléré le robot de traite l'a finalement interdit, car des goûts de rance avaient été trouvé dans le fromage. Pour certains, ce n'est pas tant le robot en lui même qui pose problème, mais la manière dont il est utilisé. Ce que rappelle Claude Vermot Desroches, le président du Comité interprofessionnel du comté.

1 Robot de traite Comté enro

Les deux agriculteurs du GAEC d'Ouvans restent convaincusque le robot et le comté peuvent faire bon ménage. Dans l'attente des résultats de l'expertise et de la décision du tribunal, ils continuent pour l'instant à utiliser leur ancien système de traite.