Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un salarié de Framatome succombe au coronavirus à Romans-sur-Isère

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'homme de 53 ans, intérimaire, est mort samedi dernier sur le site Framatome à Romans-sur-Isère (Drôme). La CGT accuse la direction du groupe de "carences" dans la protection des salariés face au Covid-19.

Le site Framatome de Romans-sur-Isère le 3 mars 2018
Le site Framatome de Romans-sur-Isère le 3 mars 2018 © Radio France - Mélanie Tournadre

Le groupe Framatome a t-il négligé la sécurité de ses salariés face au coronavirus ? La CGT du site de Romans-sur-Isère (Drôme) accuse. Un salarié intérimaire, infecté par le Covid-19, est mort à l'hôpital samedi dernier.  Il travaillait dans un atelier où selon le syndicat 5 autres cas de coronavirus ont été détectés. 

Des mesures insuffisantes dès le début du confinement ? 

La CGT dit avoir demandé dès le début du confinement que Framatome ferme le site pendant quelques jours, le temps que toutes les mesures de sécurité soient mises en place. La direction a refusé et aurait, dans un premier temps et toujours selon la CGT, fourni que du gel hydroalcoolique et mis en place des mesures de distanciation sociale. Les masques, les visières de protection, seraient arrivés bien plus tard et ne seraient pas encore suffisants pour garantir la sécurité des 350 salariés qui produisent actuellement le combustible destiné aux centrales nucléaires.

Pour Framatome, tout est fait pour protéger le personnel

La direction du groupe de son coté affirme que des mesures drastiques ont été prises sur tous les sites Framatome dans le monde et que celui de Romans-sur-Isère, stratégique car indispensable pour que les centrales fournissent de l'électricité est d'autant plus surveillé. Un comité sociale et économique (CSE) prévu ce jeudi matin avec l'inspection du travail doit dire si la CGT a eu raison de déclencher un droit d'alerte pour danger grave et imminent

Choix de la station

À venir dansDanssecondess