Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Un simulacre d'enterrement pour La Plaine à Marseille

jeudi 1 novembre 2018 à 18:24 Par Tony Selliez, France Bleu Provence

Près d'un millier de personne dans la rue pour l'enterrement de la Plaine, à Marseille ou plutôt un "simulacre d'enterrement de la concertation" autour de la rénovation de cette place, selon les organisateurs.

Le cortège de "enterrement simulacre de la concertation autour de la Plaine" s'est élancé du Cours Julien, à Marseille
Le cortège de "enterrement simulacre de la concertation autour de la Plaine" s'est élancé du Cours Julien, à Marseille © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Ils sont venus en nombre, pour cette manifestation symbolique. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies ce jeudi après-midi dans le centre de Marseille, pour participer à une "marche funéraire". Les adieux ? Pour la place Jean Jaurès, la Plaine, ou plutôt selon les organisateurs pour faire le deuil de la concertation autour de la rénovation de cette place. Le chantier vient de débuter. Et pour protéger les ouvriers, la mairie a installé tout autour un mur de béton, qualifié de "mur de la honte" par un collectif de riverains.

Un mur tout autour de la Place Jean Jaurès

Des tambours, un violon, des chants. La mise en scène est parfaite. La procession s'est élancée du Cours Julien.

"Je suis venue avec une branche d'arbre, elle a été négligemment arrachée par les camions en action en ce moment. C'est l'enterrement de nos espoirs pour la Plaine" Luce

Des riverains de La plaine "en pleurs" (Marseille) pour La Plaine - Radio France
Des riverains de La plaine "en pleurs" (Marseille) pour La Plaine © Radio France - Tony Selliez

"Dans l'Histoire, tous les murs sont tombés. Ils les montent, ils les érigent. On est là, on va le faire tomber. On est là aujourd'hui, on sera là demain. C'est une guerre d'usure" Une riveraine, qui habite le quartier depuis 30 ans

Reportage France Bleu Provence sur l'enterrement symbolique de la concertation autour de la Plaine à Marseille

Plusieurs dizaines de CRS étaient postés le long du défilé. Mais tout s'est déroulé dans le calme.

Le cercueil symbolique de la Plaine, à Marseille - Radio France
Le cercueil symbolique de la Plaine, à Marseille © Radio France - Tony Selliez

La procession a eu lieu entre 14h et 17h. Le défilé est parti du Cours Julien, avant de faire 2 fois le tour de la Plaine, puis de faire une halte devant le Conservatoire.

"C'est même l'enterrement du dialogue dans l'aménagement de notre vie (..) on dit qu'on est là, on nous claque la porte au nez. Et maintenant, c'est le mur. Le mur de la honte, du mépris, des lamentations" Franck, riverain

Un manifestant sur le "mur de la honte", comme l'appellent de nombreux rivearins de la Plaine à Marseille - Radio France
Un manifestant sur le "mur de la honte", comme l'appellent de nombreux rivearins de la Plaine à Marseille © Radio France - Tony Selliez
Un "corridor", au milieu de la place Jean Jaurès (Marseille), en pleine rénovation. Le chantier doit durer au moins 2 ans - Radio France
Un "corridor", au milieu de la place Jean Jaurès (Marseille), en pleine rénovation. Le chantier doit durer au moins 2 ans © Radio France - Tony Selliez

Les manifestants sont ensuite allés faire un sit-in devant la Soleam, sur la canebière ; devant les bâtiments du maître d'oeuvre du projet de rénovation de la Place Jean Jaurès.

La palissade en béton fait le tour de la Place. La Soleam vient de l'installer cette semaine. Elle coûte plus de 300 000 euros.