Société

Un suicide tous les deux jours chez les agriculteurs

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin lundi 14 octobre 2013 à 8:58

Le nombre de suicides chez les agriculteurs est croissant
Le nombre de suicides chez les agriculteurs est croissant © Maxppp

Un agriculteur se suicide tous les deux jours. C'est le résultat d'une enquête de l'Institut National de Veille Sanitaire. C'est la première fois que de tels chiffres sont publiés. La Coordination Rurale s'est beaucoup mobilisée sur le sujet.

Cette étude menée par l'Institut National de Veille Sanitaire (voir le communiqué de l'INVS) livre un chiffre choc : en France, un agriculteur se suicide tous les deux jours . C'est une réalité particulièrement sensible dans les départements d'élevage ou de production laitière.

Problèmes financiers et solitude

Pour Yannick Bodin, président de la Coordination Rurale dans la Manche, cela correspond à ses observations dans la Manche. Les raisons de ces suicides sont souvent économiques, mais les agriculteurs souffrent de solitude.

"Il ne faut pas s'enfermer dans son travail" (Yannick Bodin, Coordination Rurale)

Yannick Bodin, le président dans la Manche de la Coordination Rurale était l'invité de France Bleu Cotentin ce lundi.

"le suicide des agriculteurs, une réalité dans la Manche" Yannick Bodin, président de la Coordination Rurale dans le département

Le numéro vert de prévention du suicide mis en place par la Mutualité Sociale Agricole (MSA) : 0800.100.660.

"La comparaison de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants à celle des hommes du même âge dans la population française montre un excès de suicides de 28 % en 2008 et de 22 % en 2009. Cet excès est surtout marqué dans les classes d’âge de 45 à 64 ans et dans les secteurs des filières d’élevage bovins-lait et bovins-viande qui présentent en 2008 et 2009 les surmortalités par suicide les plus élevées. Ces résultats préliminaires confirment la nécessité de poursuivre la surveillance dans cette population." (Extrait du rapport de l'Institut de veille sanitaire)

Cliquez ici pour consulter le rapport de l'Institut de veille sanitaire dans son intégralité (format PDF).

 

Partager sur :