Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un trafic de drogue démantelé à Amiens Nord

-
Par , France Bleu Picardie

Un trafic de cocaïne et d'héroïne a été démantelé la semaine dernière à Amiens Nord. Quatre personnes ont été interpellées dans un bar à chicha. Deux d'entre elles seront jugées le 9 décembre.

La drogue et l'argent saisis lors des interpellations mercredi dernier dans le cadre d'une enquête sur un trafic de cocaïne et d'héroïne à Amiens Nord
La drogue et l'argent saisis lors des interpellations mercredi dernier dans le cadre d'une enquête sur un trafic de cocaïne et d'héroïne à Amiens Nord - Police Nationale

Quatre personnes ont été interpellées dans un bar à chicha mercredi dernier au terme d'une enquête démarrée en juin dernier sur un trafic de drogue à Amiens Nord. L'établissement et ses abords étaient devenus le principal lieu de revente de cocaïne et d'héroïne et selon l'enquête, les trafiquants ont notamment fait appel à des mineurs pour les remises de produits. 

Plus de mille euros chiffre d'affaires par jour 

Les écoutes et les auditions de consommateurs permettent d'établir que le chiffre d'affaires dépassait parfois les mille euros par jour indique le communiqué du procureur. Lors de l'interpellation, 342 grammes d'héroïne conditionnée en bonbonnes ont été découverts dans le bar. Et dans l'un des véhicules des trafiquants présumés, il y avait vingt-deux grammes de cocaïne et 440 euros. 

Audience le 9 décembre 

Les deux organisateurs présumés du trafic âgés de 22 et 23 ans devaient être jugés ce lundi en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire mais l'affaire a été renvoyée au 9 décembre. Les deux hommes ont déjà été condamnés pour infraction à la législation sur les stupéfiants. Tous deux restent en détention en attendant leur jugement. 

Quant au gérant du bar à chicha, il a été laissé libre mais la préfecture est saisie en vue d'une fermeture administrative de l'établissement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess