Société

Un trafic de pièces détachées automobile démantelé à l'usine Peugeot de Vesoul

France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon jeudi 5 juin 2014 à 17:32

Les usines PSA à Vesoul.
Les usines PSA à Vesoul. © Creative commons - Remi Mathis

Deux individus ont été interpellés en début de semaine et placés en garde à vue. Remis en liberté, ils comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Vesoul le 3 juillet prochain. Le montant du préjudice est estimé à 150.000 euros.

Depuis un an, PSA a mis en place une politique de sûreté sur l'ensemble des sites du groupe. A Vesoul, une cellule de veille scrute les différents sites internet de revente entre particuliers. Et c'est cette cellule qui repére des annonces suspectes, portant les références de l'établissement de Haute-Saône. Parallèlement, une autre cellule épluche les inventaires à la recherche d'incohérences entre le nombre de pièces qui entrent sur le site et le nombre qui ressort pour les clients.Ces deux données croisées permettent d'avoir de sérieux doutes. Du coup, un dossier est monté et transmis au commissariat de Vesoul.Un salarié est interpellé, puis une deuxième homme, ancien employé de l'entreprise. Il servait de base arrière pour le stockage.

80 000 euros de pièces auto neuves

Les enquêteurs sont partis des annonces du site internet. Ils ont remonté les différentes adresses IP des ordinateurs utilisés pour poster ces annonces. Toutes convergent vers les mêmes individus.La perquisition permet de saisir 80.000 euros de pièces automobiles neuves, sous emballage.Les deux individus sont soupçonnés d'avoir récupéré près de 3000 euros par mois. Ce petit trafic durait depuis près de six ans.