Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une 72e édition de la "Fête des vins de Chablis" plus intimiste et plus authentique

-
Par , France Bleu Auxerre

Jusqu'à ce dimanche soir le Chablis est à l'honneur ! La 72e édition de la fête des vins de Chablis se décline dans les caves cette année, risque sanitaire oblige. Une variante plus intimiste appréciée tant par les vignerons que par les amateurs de vins.

75 producteurs accueillent le public pour des dégustations et des visites jusqu'à ce dimanche soir 18 heures.
75 producteurs accueillent le public pour des dégustations et des visites jusqu'à ce dimanche soir 18 heures. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Tout au long du week-end se tient la 72e édition de la fête des vins de Chablis. Les vignerons ont tenu à maintenir l’événement mais l'ont adapté au contexte sanitaire. Cette année pas de grande fête dans les rues du village mais des visites et des dégustations dans les caves. Cette "fête en cave" se tient jusqu'à ce dimanche soir et a conquis tant les producteurs que les amateurs de vins.  Au total 75 producteurs accueillent les visiteurs chez eux à Chablis mais aussi dans des communes comme Nitry, Préhy, Chitry ou encore Tonnerre et Vézelay.

La 72ème édition de la "Fête des vins de Chablis" se tient jusqu'à ce dimanche soir chez 75 producteurs.

Dégustation en toute intimité et tout sécurité

C'est un moment plus intimiste. Les groupes sont limités à six personnes parfois moins suivant les lieux. Au domaine Laroche par exemple, la dégustation se fait par deux ou trois personnes, autour d'un tonneau sur la terrasse dans le centre du village. Chacun a son masque, garde ses distances et a son propre verre. Lionel vient de Paris. Il a réservé à la dernière minute son weekend et a découvert l’événement à son arrivée. Ce passionné de Chablis est conquis "On s'installe. La patronne nous propose ce qu'elle a d'ouvert. En l’occurrence elle monte en catégorie". Cette dégustation a plusieurs avantage selon lui : "On les goûte dans l'ordre donc on se fait le palais avec quelque chose qui est basique, d'entrée de gamme. Le palais s'étalonne un peu et puis quand on arrive sur ce premier cru qui est un très très bonne bouteille ça explose. Peut-être que l'on ne l'apprécierait pas autant si l'on avait pas bu les trois précédents".

Lionel est venu de Paris en week-end il est agréablement surpris par l'évènement.

Une 72e édition moins conviviale mais plus authentique

Même précautions sanitaires chez Laurent Pinson, quelques rues plus loin. La dégustation se fait également en extérieur, jusqu'à six personnes, ou à l'intérieur de la cave avec pas plus de deux ou trois personnes.  Sous la tonnelle, le producteur fait découvrir son petit chablis, son chablis et ses premiers crus. Il accompagne la dégustation d'explications. On apprend par exemple que "le petit chablis est  produit plutôt sur des terroirs en altitude, tandis que les chablis et les premier crus viennent plutôt de coteaux en pentes". Le moment est plus intimiste que la fête des vins classique et c'est ce qu'apprécie Camille. "C'est toujours plus sympa de voir ce côté authentique, qu'il nous parle directement de son domaine, et d'aller se rendre sur place quoi !".

Pour Laurent Pinson, le producteur, cette ambiance, différente, permet de mieux expliquer son savoir-faire, mieux se faire connaître "L'espace de dégustation que l'on a ici au domaine est plus grand. On a la possibilité de mieux s'exprimer, de mieux parler au gens. La fête des vins ( traditionnelle) est très bien aussi car il y a le côté convivial, mais c'est différent, on a peut-être moins le temps, les gens sont peut-être plus pressés".

La dégustation chez le producteur est un moment plus intimiste et plus authentique pour Camille.
La dégustation chez le producteur est un moment plus intimiste et plus authentique pour Camille. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Une ouverture supplémentaire vers le consommateur 

Surtout, lors de la fête des vins de Chablis traditionnelle il n'est pas possible de vendre sa production. Cette année en plus des dégustations dans les caves des producteurs il est possible de repartir avec une ... ou plusieurs bouteilles. En plus de se faire connaître, cette fête des caves est une occasion supplémentaire de vendre la production et ce n'est pas rien car en temps normal au moins 70% de la production est destinée à l'exportation. " C'est toujours une petite ouverture vers le consommateur" reconnaît Patrice Vocoret, vigneron, de l'office du Chablis. "et puis, les consommateurs sont heureux de venir rendre visite aux viticulteurs qui sont un petit peu dans la panade au niveau du commerce puisque 70%, voir même 80% pour certains, commercialisent avec l'étranger". D'ailleurs, le premier cru Fourchaume a émoustillé les papilles de Camille "C'est une belle surprise que l'on va retrouver chez nous. On va repartir avec quelques bouteilles" confie la jeune femme. 

Pour Patrice Vocoret, producteur, de l'office du Chablis il était important de maintenir l’événement malgré le contexte sanitaire.

C'est surtout l'une, sinon LA dernière occasion d'en profiter. "Fête en cave" est le dernier grand événement de la saison. La Covid-19 a eu raisons des grands rendez-vous comme la Saint Vincent tournante qui devait avoir lieu en février prochain. "Fête en cave" se déroule jusqu'à ce dimanche soir. Visite et dégustation chez les producteurs de 10 heures à 18 heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess