Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelle alerte à la pollution de l'air dans les Bouches-du-Rhône et le Var

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Un pic de pollution aux particules fines est constaté ce lundi dans les Bouches-du-Rhône et le Var. Les deux préfectures ont déclenché pour la journée la procédure d’information-recommandation.

En période pollution, il est recommandé de favoriser les déplacements en transports en commun.
En période pollution, il est recommandé de favoriser les déplacements en transports en commun. © Radio France - Francis Gaugain

Dans le département des Bouches-du-Rhône et le Var, ce lundi, les concentrations en particules fines pourraient dépasser le seuil réglementaire de 50 μg/m³, détériorant la qualité de l’air. Dans ce cadre, les préfectures des deux départements ont déclenché la procédure d’information-recommandation. Celle-ci est assortie de la mise en œuvre de recommandations pour les personnes vulnérables ou sensibles.

Une série de recommandations

- Éviter la pratique d’activités physiques ou sportives intenses 

- Éviter les zones à fort trafic pendant les heures de pointe

- Aérer les locaux au moins 10 minutes par jour, hiver comme été

- Si vous ressentez une gène respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé. 

Les personnes vulnérables sont les femmes enceintes, les nourrissons et les enfants de moins de cinq ans, les personnes de plus de 65 ans, les sujets asthmatiques, ceux souffrant de pathologies cardiovasculaires, les insuffisants cardiaques ou respiratoires. 

Les personnes sensibles sont celles se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics. Par exemple, les personnes diabétiques, immunodéprimées, souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire ou infectieux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess