Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une ancienne militante du DAL Orléans expulsée de son logement

lundi 6 novembre 2017 à 19:09 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

Joëlle Mondoloni a été durant plus de 10 ans la présidente de l'association Droit au Logement sur Orléans. Aujourd'hui, retraitée et handicapée, elle vient d'être expulsée de son logement, la veille de la trêve hivernale.

Joëlle Mondoloni dénonce des irrégularités dans la procédure d'expulsion
Joëlle Mondoloni dénonce des irrégularités dans la procédure d'expulsion © Radio France - Thierry Gachon

Chez l'amie qui l'héberge depuis mardi dernier, Joëlle Mondoloni passe son temps à répondre au téléphone. " C'est comme à la grande époque du DAL " dit-elle " tous mes amis veulent se mobiliser pour me retrouver un toit". Il y a une semaine, la veille de la trêve hivernale, Joëlle Mondoloni, 62 ans, a été expulsée de l'appartement où elle vivait depuis 40 ans, près de la gare d'Orléans. L'ancienne militante, retraitée de la fonction publique et lourdement handicapée par une maladie génétique, reconnait quelques problèmes de loyers impayés. "Je vis avec à peine 1.000 euros par mois et là, je devais toucher une retraite complémentaire qui tarde à être versée."

J'ai été fichue dehors, j'ai eu à peine le temps de prendre quelques fringues

Impossible de savoir combien elle doit précisément à sa propriétaire. " L'huissière m'a parlé de 4.000 euros mais je n'y crois pas". En tous cas, la procédure avait été lancée contre elle il y a déjà quelques années et depuis elle n'avait pas de nouvelles. " J'aurais dû être prévenue du jour de l'expulsion et ça n'a pas été le cas " dénonce Joëlle Mondoloni. "J'ai été fichue dehors, j'ai eu à peine le temps de prendre quelques fringues et des papiers."

Joëlle Mondoloni dénonce la méthode de l'huissière qui a procédé à l'expulsion

Depuis mercredi dernier, Joëlle Mondoloni est hébergée à Saint Jean le Blanc, chez une amie. " Mais, je ne compte pas en rester là. Je vais me défendre pour récupérer mon logement". L'ancienne militante du DAL, qui connait bien les rouages en matière de logement, a pris une avocate pour saisir en référé le Tribunal d'Instance d'Orléans. Mais d'ici là, " _les copains se mobilisent, c'est le DAL qui se reconstitue et je peux vous dire qu'on sera plus nombreux qu'avant "_déclare Joëlle Mondoloni. Ce lundi, le Syndicat SUD Solidaires Loiret a appelé le Préfet du Loiret " à reprendre en urgence" le dossier de Joëlle Mondoloni. L'élu communiste d'Orléans et président de la CNL, Michel Ricoud, exige lui aussi le relogement de Joëlle Mondoloni.

Le syndicat SUD Solidaires Loiret en appelle au Préfet du Loiret  - Aucun(e)
Le syndicat SUD Solidaires Loiret en appelle au Préfet du Loiret - Capture d'écran