Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une association anti-nucléaire demande l'arrêt de la centrale de Golfech suite à la panne d'une balise de contrôle

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

L'association Stop Golfech demande à ce que la centrale soit arrêtée tant que la balise qui doit contrôler la radioactivité de la Garonne à Agen ne sera pas à nouveau en service. Ces opposants rappellent que l'eau potable de l'agglomération agenaise provient du fleuve.

La centrale de Golfech a été construite au début des années 80 et mise en service dans les années 90
La centrale de Golfech a été construite au début des années 80 et mise en service dans les années 90 © Radio France - Marion Aquilina

Golfech, France

La coordination régionale Stop Golfech estime qu'il est grand temps que les pouvoirs publics réagissent. L'association anti-nucléaire demande l'arrêt de la centrale de Golfech à la suite de deux événements survenus ces derniers temps qu'elle pointe du doigt : un déversement de tritium il y a 15 jours dans la Garonne impactant l'eau potable de six communes de l'agglomération d'Agen et le constat qu'une balise qui doit contrôler la radioactivité dans le fleuve est en panne depuis janvier.

Selon l'association, c'est l'IRSN, l'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, qui a communiqué sur la panne de la balise de contrôle. L'association anti-nucléaire souhaite donc déposer une plainte et porter l'affaire devant les tribunaux si nécessaire. André Crouzet fait partie de la coordination régionale Stop Golfech : "Cette balise qui était un préalable à la centrale ne fonctionne pas, nous allons contacter l'Autorité de Sûreté Nucléaire pour que la centrale soit arrêtée tant que la balise ne fonctionnera pas."

La centrale de Golfech renvoie vers l'IRSN qui gère ladite balise et l'institut de son côté précise qu'il "dispose d'autres équipements de surveillance régulière du milieu fluvial permettant un suivi plus sensible des niveaux de radioactivité et [...] d'un hydrocollecteur installé en aval de la centrale de Golfech qui procède à des prélèvements en continu."

Plus largement, cela concerne tout le secteur en aval de la centrale. Tous ceux qui utilisent l'eau du fleuve pour arroser les champs par exemple. C'est le cas d'un producteur de pêches et nectarines à Lamagistère qui assure que ça ne l'inquiète pas. L'association Stop Golfech dénonce un manque d'information sur le sujet et Stop Golfech souhaite donc déposer une plainte et porter l'affaire devant les tribunaux si nécessaire.

Choix de la station

France Bleu